AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

WOM FETE SES UN AN !

Merci d'être avec nous depuis tant de temps, on vous aime


Une intrigue pleine d'actions est en cours !

Venez vous aussi au FESTIVAL DE MIAMI

Le nouveau classement a été mis en ligne !

A vos rps pour vous aussi être dans les premiers du classement



 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 6
MESSAGES : 829
AGE : 26
CÉLÉBRITÉ : Colson Baker (mgk)
PSEUDO INTERNET : wolfaid
FLORIDIEN DEPUIS LE : 21/08/2016
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★☆☆☆☆☆☆☆
MÉTIER
★☆☆☆☆☆☆☆☆☆
RICHESSE
★★★☆☆☆☆☆☆☆
LIEU DE VIE
★★☆☆☆☆☆☆☆☆
SANTÉ
★★★★★★★☆☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★☆☆☆☆☆☆☆

Raconte moi une histoire


UC ≡ UC

caractère:
Spoiler:
 



✾✾✾


Mes RPs (3/3)

Blyde
Clythea
Nolyde


✾✾✾

I can't be myself without you
Raven UC


✾✾✾

We've been through a lot together
Isis Bonne matinée Thea UC


✾✾✾

Titre
UC UC


✾✾✾

Titre
UC UC


color
Spoiler:
 

avatar
En ligne

it goes electric - NB
it goes electric - NB




Clyde ➸ Outside we're lonely but we are free   
Lun 23 Jan - 18:04

Clyde Tyrese Boone
FT. Colson Baker

NOM(S) : Boone, nom de famille de tes parents biologiques, à ce qu'il parait
PRENOM(S) : Tu as hérité du nom de Tyrese en arrivant à l'orphelinat. Seulement, tu ne l'as jamais considéré comme tel. Lorsque tu as rejoint le gang à Little Haiti, Milton a sorti une blague sur le fameux criminel Clyde, et c'est devenu un surnom remplaçant très vite ton prénom officiel, que tu utilises toi-même à présent.
DATE DE NAISSANCE ET ÂGE : 15 janvier 1991, 26 ans.
LIEU DE NAISSANCE ET NATIONALITE : Miami, Américain.
ORIGINES : Américain par défaut, tu ne connais pas tes origines.
QUARTIER D'HABITATION : Un appartement abandonné, un parking pour garer ta voiture.
ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuel
SITUATION SOCIALE : Célibataire
METIER : Tu prends le premier job qui te semble pas trop mal et rentable.
SITUATION FINANCIERE : Pas la joie.
OCCUPATIONS DU TEMPS LIBRE : Faire énormément de sport, boire quelques bières, chercher de nouvelles combines, veiller sur Amalia.
RÊVES/PEURS : Trop occupé pour rêver, pas assez le temps d'avoir peur
ONLY YOU

≈ QUELLE IMAGE RENVOIES-TU ? T'es le mec un peu dans son monde, celui qui suit ses propres règles. Celui que tout le monde connait, sans vraiment connaitre. On te croise, t'es partout dans Miami, mais les rumeurs défilent sur toi. Pour certains, t'es un fils de bourge qui a voulu se la jouer délinquant, pour d'autres t'es ce mec qui vit dans la rue, qu'il ne faut pas trop approcher, dangereux. Pour d'autres, t'es le mec toujours présents aux soirées, ce mec blagueur, avec qui on s'entend immédiatement bien. Et enfin, ceux qui se rapprochent un peu plus de la vérité, ceux qui te considèrent comme le gars fuyant les problèmes, sûrement la police, suite à une grosse connerie. Bref, t'es tout le monde et personne à la fois. Il est vrai qu'au premier abord, t'es un peu froid, un peu brute, et ça bloque certaines personnes, même si la plupart du temps tes intentions ne sont pas mauvaises.

≈ QUEL CARACTÈRE AS-TU RÉELLEMENT ? :  Audacieux.Tu n'as jamais baissé les bras, tu as toujours su contourner les obstacles, malgré les règles que l'on souhaitait t'imposer, que ce soit à l'orphelinat, dans ta famille d'accueil ou dans la société.

Charismatique. Un trait de caractère facilité avec ta belle gueule. T'as une certaine présence, une facilité à prendre la parole et t'imposer. Une chose importante lorsque l'on vit de petites combines. Tu n'aimes pas en abuser, mais tu le dois parfois.

Consciencieux. Tu laisses rarement quelque chose au hasard lorsque tu t'appliques à ta tâche. Que ce soit dans tes petites combines ou dans ton comportement de tous les jours. T'es attentif à ce qui t'entoure.

Cynique. Il t'arrive de l'être, sans vraiment le vouloir par moment. Un reste de ton parcours.

Désintéressé. Tu agis rarement pour ta propre personne. Enfin. C'est un peu plus compliqué. Tu agis pour les tiens, tu n'es pas du genre altruiste, mais pour ceux que tu considères comme tes proches, surtout Amalia, tu es complètement désintéressé dans tes gestes. L'argent n'a jamais été une priorité à tes yeux.

Dévoué. Uniquement envers ceux qui le méritent à tes yeux.

Discret. Tapis dans l'ombre, tu sais quand agir, et quand la fermer. Depuis ton plus jeune âge. Tu n'hésites pas à te mettre en retrait pour analyser une situation avant d'agir.

Énigmatique. T'es une énigme à toi tout-seul. Peu de personnes connaissent ton histoire, ton passé. Avoir un nom d'emprunt facilite grandement les choses, tu n'es pas vraiment Tyrese, t'es plutôt Clyde. On ne comprend pas tes volontés, tes souhaits dans la vie, tu es difficile à cerner.

Fêtard. Tu refuses rarement de faire la fête, surtout si l'on t'assure la présence abondante d'alcool. C'est ton moyen de penser à autre chose, de te vider l'esprit le temps d'une soirée.

Franc. Pas vraiment besoin de résumer. Si tu penses quelque chose, tu le dis, tout simplement. Quitte à blesser la personne en face de toi. Tu préfères être honnête.

Rancunier. Si on te fait un coup dans le dos, tu ne l'oublies pas. C'est gravé dans ta mémoire, et il est difficile pour la personne d'effacer tout ça, peu importe ses intentions.

Impulsif. Ton impulsivité est souvent cause de problèmes. T'en as payé les frais, par moment, mais c'est plus fort que toi. Si l'on te cherche trop, tu t'énerves et tu ne réponds plus vraiment de toi-même. T'as un bon nombre de bagarre derrière toi, certaines que tu regrettes, d'autres absolument pas.

≈ QUELLE IMAGE IDÉALE AIMERAIS-TU RENVOYER DANS LE FUTUR ? :  Tu ne t'en soucies pas réellement. T'y penses pas, en fait. Tu souhaites simplement continuer d'avancer, laisser tes problèmes derrière toi et prendre soin de ceux qui sont cher à tes yeux. Le reste, t'en as rien à foutre.


GROUPE


GROUPE : Nightbird





Histoire


" You will make me commit murder ”
« Comment t'as débarqué ici, toi ? ». Tu lèves les yeux de ton livre, te redressant légèrement sur ton lit. « Ma maman est morte, mon papa l'a pas supporté alors il est mort aussi ». Tu hausses les épaules. Tu ne les connaissais pas, tu n'es pas vraiment affecté il faut dire. Ce n'était que des étrangers pour toi. Comment pleurer pour des personnes que tu n'avais jamais vu, même pas en photo ? Impossible. « Ah, j'vois. C'est la merde ça ». Tu hoches doucement la tête. « Ouep. Et toi ? Tu viens tout juste d'arriver non ? ». Il s'approche du lit, se laissant tomber à côté de toi, puis laisse son regard se perdre sur le plafond. « Mon père a tué ma mère, il est en prison ». Tu tournes doucement le visage dans sa direction « Oh, ça craint ». Conversations ordinaires dans un foyer pour orphelins. Ordinaire, mais qui marque le début de ta vie, d'une certaine manière. Tu es arrivé peu de temps après ta naissance, et en huit ans, tu n'avais jamais vraiment fréquenté les autres. Jusqu'à ce jour. Il était plus âgé que toi, de deux ans. C'est la première personne sur terre que tu as considéré comme un ami. Il t'a pris sous son aile, il t'a considéré comme le petit frère qu'il n'a jamais eu. C'était déjà une grande gueule à l'époque, il détenait sûrement le record de bagarres déclenchées au sein du foyer. Toi, tu suivais juste, donnais quelques coups de poings lorsqu'il le fallait mais t'étais bien moins perturbateur que lui. Tu faisais juste partie de sa bande. Lui, et deux autres amis. T'étais le plus effacé, mais aussi le plus intelligent. Ce n'était pas des lumières, et toi, t'étais d'un tempérament assez calme, tu analysais beaucoup. T'étais aussi le plus jeune, le peu de pureté qu'il restait à ce groupe.

Deux ans plus tard, ton monde prend un nouveau tournant. Une famille veut de toi. Pendant huit ans, t'es resté cloitré dans ses murs à vouloir partir, mais à présent, tu l'avais déjà trouvé ta famille, c'était eux. Seulement, à 10 ans, sans parents, on reste la propriété de l'état et on doit la fermer. Alors tu t'envoles, vers un nouveau foyer, avec des parents, une soeur. Des inconnus, encore. A Miami, toujours, mais t'es plus au foyer, t'es séparé des tiens. Le début se passe relativement bien. Petite famille bourgeoise, t'essayes de t'adapter, de ne pas te montrer trop sauvage. Une famille parfaite, ça cache forcément quelque chose. Un an plus tard, tu trouves ce quelque chose. Le père, cet homme d'affaires propre sur lui. Alors que tu étais censé être en cours, que tu séchais bien entendu, t'es retourné à la maison. Tu pensais être seul, sans te faire démasquer. Une après-midi tranquille. En poussant la porte, tu l'as entendu crier, pleurer. T'as suivi le son. La chambre de ta soeur d'adoption. T'as doucement tourné la poignet, avant d'ouvrir la porte d'un geste brusque. Il était sur elle. Une main en train de défaire sa ceinture, l'autre tenant une bouteille, de whisky à première vue. Le petit enfant sage a vite fait tomber son masque. Sans réfléchir, tu as jeté ton sac dans un coin, tu as attrapé la première chose à portée de main, une lampe de chevet, et tu l'as écrasé à l'arrière de son crâne, le faisant chuter sur le côté. Sans perdre une seule seconde, t'as attrapé ta demi-soeur par le bras, la tirant hors de la chambre. Seulement, tu n'avais qu'onze ans, le coup n'était pas fatal bien entendu. Il s'est relevé, te courant après dans le couloir. Il t'a attrapé par le col, te plaquant contre le mur avant de lâcher un flot de menace de mort si t'essayais de contacter la police. Il se savait hors de danger, vous n'étiez que des enfants. A cet âge-là, on est vite terrifié. Le lendemain, la vie a repris son cours. Elle tâchait de masquer ses marques sur ses bras, et toi t'essayais de sourire lorsque votre mère vous demandez si tout allait bien. Il n'a jamais rien tenté à nouveau, mais il faisait clairement des avances à sa propre fille. T'avais la gerbe, t'avais envie de le tuer. Vous vous êtes rapproché suite à cette histoire. Elle se cachait derrière toi lorsqu'il était présent à la maison, et dès qu'il filait au boulot, vous essayiez d'agir comme deux jeunes de votre âge, regardant la télé, discutant, jouant. Trois ans dans cette situation, la situation de ton père s'aggravant de jour en jour. Il frappait sa femme, à présent. Il mettait ça sur la faute du stress au boulot, et elle pardonnait, bien sûr. Il arrêtait pendant des semaines, puis revenait à la charge et le cycle recommençait. Tu n'en pouvais plus. T'étais dans une impasse. Qu'une seule solution se présentait à toi. « Allo ? Milton ? Faut que tu viennes me sortir d'ici, c'est la merde. Ce connard vaut pas mieux que ton père, j'suis pas sûr de tenir très longtemps ». Deux jours plus tard, à la tombée de la nuit, t'entends des cailloux jetés contre ta vitre. Tu te penches doucement, un large sourire sur les lèvres quand tu aperçois Milton. Tu lui fais signe d'attendre, puis tu t'enfonces une dernière fois dans la maison pour aller chercher ta soeur. Vos sacs étaient déjà faits depuis la veille, et sans même vous retourner, vous avez sauté par la fenêtre avant de vous enfuir par-dessus les palissades.

C'est à ce moment-là que la vraie galère a commencé. Vous étiez enfin réunis, vous deux, avec Amalia en plus. T'étais soulagé, d'avoir une présence rassurante à tes côtés, ta vraie famille. Le seul problème, c'est que t'avais 14 ans, lui 16. De plus, t'étais persuadé que ton connard de beau-père avait appelé la police pour dire que t'avais enlevé sa petite fille chérie. Milton n'a pas mit longtemps pour trouver un job, étant le plus vieux. Il aidait à décharger des caisses dans l'un des ports d'Aventura. Un métier de merde payé au black, mais ça permettait d'acheter de la bouffe. Le reste du temps, c'était la vraie vie de vagabond, squattant le premier hall d'immeuble ouvert, le premier appartement délabré. Ou plus rarement, sur des bateaux du port en été. La vie bohème, de parfaits nomades. Un trio d'enfer, toi et Amalia, âgé de 14 ans à l'époque, et Milton, 16 ans. Les enfants perdus tissant leur pays imaginaire, dans le calvaire et la débrouille. « Psst, Clyde, debout ! Réveille-toi ! J'ai une bonne nouvelle ». Tu ouvres grand les yeux, regardant Milton, penché sur toi, te secouant légèrement alors qu'Amalia dort à tes côtés. Encore un appartement délabré, foyer pour cette nuit. Tu prends soin de ne pas la réveiller, puis tu suis Milton à l'extérieur. « J'ai eu quelques contacts, à Little Haiti. Fini la galère mon frère. On fait vite, on sera revenu avant qu'elle se réveille, laisse-lui un mot si tu veux. Dis-lui de nous attendre ». Chose que tu as faite, un mot posé à ses côtés sur le matelas, puis tu as suivi Milton sans discuter. Une fois dans le quartier, tu l'as vu faire des accolades à deux trois personnes, bien plus vieille que vous. Dix-huit ans, pour le plus jeune. T'es resté en retrait, ne répondant que lorsqu'il était nécessaire, comme à la bonne vieille époque de l'orphelinat. T'as vite compris, du haut de tes 15 ans. Première mission, faire ses preuves. Passage à tabac, dans les deux sens. Vous deviez frapper une personne, totalement inconnue, probablement ennemi de ce gang, et votre mission était seulement de bien l'amocher. Tu as agi, sans vraiment avoir le choix de toute manière. T'en as voulu, à Milton, au tout début, de t'avoir mêlé à tout ça. C'est pas comme si tu pouvais partir quand ça te chantait. L'initiation a continué ainsi, des délits toujours de plus en plus gros, alors que vous gardiez tout cela secret pour Amalia au début. Tu ne voulais pas l'inquiéter. Le bon côté des choses, c'est qu'à mesure que vous faisiez vos preuves, vous aviez des avantages. Un logement, déjà, c'est un bon début. Un appartement de l'un des membres, avec une chambre en trop. A trois, c'était un peu serré, mais mieux que rien. La vie est alors devenue routine, plus ou moins. Milton et toi étiez chargé de remplir des missions de temps en temps, souvent de livraisons, à fur et à mesure que tu grandissais. Surtout à tes 16 ans, plus simple avec le permis.

Nouveau coup du sort durant l'année de tes dix-huit ans. Les supérieurs veulent faire passer un message à un groupe adverse. La tâche est simple : voler la voiture d'un des leaders, une nouvelle caisse de luxe, et la ramener au quartier. Milton et toi, encore une fois, sur cette mission. Une fois à l'adresse fournie, vous avez rapidement vérifié les alentours. Rien à signaler. Milton a couru jusqu'à la porte côté conducteur. Il a ensuite crocheté la portière puis après quelques secondes à bidouiller les fils, le moteur s'est mis en marche et t'as récupéré. Vous avez foncé, empruntant les voies rapides pour rejoindre Little Haiti au plus vite. Pleine nuit, rue déserte. Des phrases dans le rétroviseur, des phares qui se rapprochent trop vite. Tu le sens mal. La voiture vous double, et tout se passe en un instant. La fenêtre passagère qui s'ouvre, une arme pointée dans votre direction, un semi-automatique qui bombarde le pare-brise. Milton lâche instinctivement le volant pour se jeter sur toi et t'obliger à te baisser, faisant barrage entre les balles, les éclats de verres et toi. Tout va trop vite pour toi, tu ne comprends rien. Le calme retrouve sa place. La voiture quitte les lieux, la vôtre s'arrête, le moteur rend son dernier souffle. Milton se redresse difficilement, lâchant des cris de douleurs. Tu ne perds pas une seule seconde, tu sors de la voiture, tu la contournes pour ouvrir la porte de Milton. Son corps est parsemé de blessures, des tâches rouges qui se dessinent. Il te pousse avec ses bras, avec le peu de force qu'il lui reste mais tu l'ignores, tu dois le secourir. « Dégage Clyde... J'suis foutu, ils vont sûrement revenir terminer le boulot.. ». Tu essayes de faire pression sur ses blessures, mais il y en a trop. « Nan Milton putain ! Garde les yeux ouverts, je t'interdis de partir, pas maintenant, tu m'entends putain ?! ». Il affiche un léger sourire sur son visage, puis sort une arme de poing de sa ceinture, la braquant dans ta direction. « Dégage putain Clyde ! Sauve-toi merde ! Prend ton envol, t'as plus besoin de moi mon frère ! ». Un crissement de pneus, tu aperçois des phares à nouveau au loin. Il n'avait pas tort. Les larmes qui coulent à flot le long de tes joues, tu ne sais plus du tout quoi faire. Il te menace une nouvelle fois avec son arme, et tu comprends. Il est foutu. Tu fais volte-face, sprintant jusqu'à la rambarde de sécurité que tu enjambes, porté par l'adrénaline. Un bruit sourd, tu tournes une dernière fois le regard, il est étendu le long du siège. Il ne voulait pas se laisser tuer par des enfoirés. Seul lui était maitre de sa vie. Tu fermes les yeux, une main portée à ton coeur, douleur indescriptible. Une part de toi qui s'échappe. Tu entends la voiture s'approcher, tu te ressaisis, tes jambes reprennent leurs courses folles pour t'éloigner au plus vite.

Ta seule destination envisageable, le quartier. Tu retournes à Little Haiti, en courant, tel un criminel en cavale, sauf que tu ne fuis pas la police. Ce n'est pas la prison qui t'attend si tu te fais rattraper, c'est la tombe à côté de celle de Milton. Tu fonces immédiatement dans la chambre, qui vous sert toujours de logement, où Amalia se trouve. Dernière personne de ton entourage le plus proche. Tu lui expliques la situation, en panique, les palpitations de ton coeur frappant tel la foudre à travers ta poitrine, un mélange d'adrénaline, de surdose d'effort et d'émotions surtout. Tu viens de perdre un frère, et tu te sens responsable. Clyde le soldat a laissé un homme à terre. Tu sais que c'est faux, que tu ne pouvais plus rien faire. Tu aurais pu rester avec lui dans ses derniers instants et mourir à ses côtés, dernier mouvement héroïque. Mais non. Tu devais rentrer, tu devais être là pour Amalia, avancer comme il te l'avait ordonné. Amalia t'as giflé, elle t'as crié dessus, elle a pleuré, elle t'a pris dans ses bras. Elle considérait Milton comme son frère, elle aussi, et l'annonce de son décès lui tombait dessus d'un seul coup. Elle savait les risques, et elle savait très bien que Milton les connaissait, ces risques. C'est sûrement pour cette raison qu'elle ne t'en a pas tenu rigueur. Lorsque tu lui as annoncé le lendemain que tu souhaitais prendre ta revanche, elle ne l'a pas très bien pris malgré tout, mais elle a décidé de ne pas s'interposer. Elle voyait très bien ton état, et toi tu devais le faire, pour Milton. Les gars du quartier sont venus frappés à ta porte une semaine plus tard, ils avaient réussi à avoir l'identité du tireur. T'as pas perdu une seule seconde, t'es monté dans une voiture avec eux pour aller à l'adresse indiquée. Tu n'es pas un meurtrier, et tu ne savais pas vraiment ce que tu venais faire après réflexion. Tu n'avais pas comme projet d'ôter la vie de qui que ce soit, tu voulais simplement lui mettre une droite en pleine gueule, relâcher la colère et le désespoir en toi. Une fois sur place, t'es allé frapper à la porte de sa chambre. C'était un motel. Deux gars derrière toi, au cas-où. T'étais pas armé, seulement de tes poings. Il a ouvert la porte, et t'as reconnu ce regard, même s'il faisait sombre. T'as envoyé un gros coup de pied dans son torse, ouvrant la porte en grand, le faisant reculer par la même occasion. T'étais incontrôlable. T'as frappé, encore et encore, t'arrivais plus à t'arrêter. Il souriait. Ce sourire. Il te dégoûtait. Il était fier de son geste, et voir ta colère était probablement jouissif pour lui. Seulement... Plus il souriait, et plus tu cognais. Son souffle se fit plus court, au bout d'un moment. Tes mains ensanglantées. Tu n'en croyais pas tes yeux. Tu venais de le tuer avec quelques coups de poings seulement. En regardant autour de toi, t'avais eu ta réponse. C'était juste un connard de junkie, probablement en train de se sniffer un rail juste avant ton arrivée, d'où son manque de résistance. La drogue, les coups, mauvais cocktail. Foutue overdose. En retournant au quartier, t'as été félicité, bien sûr. C'est toujours classe, dans un cv de gangster. Sauf que t'en étais pas un. Milton, oui. T'as juste suivi. Mais il n'était plus là à présent. C'est pour cette raison que tu as attrapée le bras d'Amalia en pleine nuit, et que t'as filé loin de Little Haiti. Ce n'était plus que vous deux à présent, dormant la plupart du temps dans la voiture de Milton que t'as récupéré en guise d'héritage. Voguant à travers les rues de Miami, logeant à droite et à gauche.


About you


≈ SOUHAITES-TU RESERVER TON PRENOM ET/OU TON NOM ?
[X]nom [X]prenom []aucun
≈ SOUHAITES-TU ÊTRE SOUMIS(E) AU SILENT CRAFTINESS ?
[]oui, au niveau fort [X]oui, au niveau faible []non  (les informations sont là : http://wavesofmiami.forumactif.org/t99-004-silent-craftiness-actions-secretes)

EXPECTATIONS STARS

(les explications se trouvent ici)

Code:
[center][font=Oswald][size=11]RÉPUTATION[/size][/font]
★★★☆☆☆☆☆☆☆
[font=Oswald][size=11]MÉTIER[/size][/font]
★☆☆☆☆☆☆☆☆☆
[font=Oswald][size=11]RICHESSE[/size][/font]
★★★☆☆☆☆☆☆☆
[font=Oswald][size=11]LIEU DE VIE[/size][/font]
★★☆☆☆☆☆☆☆☆
[font=Oswald][size=11]SANTÉ[/size][/font]
★★★★★★★☆☆☆
[font=Oswald][size=11]POPULARITÉ SOCIALE[/size][/font]
★★★☆☆☆☆☆☆☆[/center]


BEHIND THE SCREEN

Je m'appelle Dylan mais on me connaît (ou pas) sous le pseudo de Wolfaid. J'ai déjà vécu 19 ans et je veux vivre encore (oui de préférence ). Sinon, j'habite à/en France, donc bigup à tous ceux qui habitent vers chez moi. J'ai décidé d'emprunter le corps de Colson Baker parce qu'il/elle est canon, évidemment sous les traits de Clyde T. Boone qui est un PERSONNAGE INVENTE. Je joue déjà sur Waves of Miami, Le famous Enrique et l'homme étrange qui s'appelle Duncan . J'ai connu le forum grâce à Bazzart et je le trouve via bazzart j'viens de dire. Pour finir, cat tu l'aimes déjà .  

Code:
<div class="pris">Colson Baker </div><div class="lienp">[url=http://wavesofmiami.forumactif.org/u480]pr[/url]</div><div class="nomper"> Clyde T. Boone</div>



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité




Re: Clyde ➸ Outside we're lonely but we are free   
Lun 23 Jan - 18:25

Re bienvenue parmi nous

Je te dis pas bon courage puisque ta fiche me semble fini
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 28
MESSAGES : 692
AGE : 22
CÉLÉBRITÉ : Harvey Newton-Haydon
PSEUDO INTERNET : Jay K.
FLORIDIEN DEPUIS LE : 02/01/2017
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★★★★☆☆☆☆
ÉTUDES
★★★★★☆☆☆☆☆
RICHESSE
★★★★★★★☆☆☆
LIEU DE VIE
★★★★★★★★☆☆
SANTÉ
★★★★★★★★☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★★★★★☆☆☆
BATARDISE
★★★★★★★★★☆


I'm the M I S T A K E
you'll love to make.

▲ Né en Grèce, sur l'île d'Amorgos. ▲ Situation modeste en apparence mais le compte en banque blindé par sa grand-mère. ▲ Possède une Mustang Shelby GT 500 noire, son bébé, seul bien de valeur qu'il possède. ▲ Hétéro. ▲ Mère qui l'a abandonné quand il avait cinq ans. ▲ Père alcoolique avec qui il a coupé les ponts. ▲ Fils unique. ▲ Rebelle dans l'âme. ▲ Ne fait pas confiance aux femmes. ▲ Chanteur et guitariste dans son groupe de rock "Eclipse". ▲ Ne quitte presque jamais sa guitare électrique, surnommée Forty-Nine. ▲ Passionné d'écriture, de littérature et de vitesse. ▲ Aime parfois un peu trop l'alcool, à son grand désespoir. ▲ N'a jamais touché à une cigarette, ne supporte pas l'odeur du tabac. ▲ N'est jamais tombé amoureux, refuse les relations sérieuses. ▲ Enchaîne les coups d'un soir. ▲ Léger accent chantant dû à ses origines, il a appris à parler anglais à quatre ans.


△▼△▼△▼△▼△▼△▼△


THEA » Magnétique alchimie. (-/~)
AELYS » Agaçante addiction. (-/~)
ITAL » Toxicity. (-/+)
NOLAN » Pot de colle. (-)
MATTHEW » Weird guy. (-)
LAUREL » Folle furieuse (-)
PARKER » Wild hearts, free minds (+/~)
JULIET J. » Disturbia. (-)


△▼△▼△▼△▼△▼△▼△


THEA △ The darkest part of me
AELYS △ You love the players, I love the game
ITAL △ Need someone to numb the pain
PARKER △ Why so serious ?

THEA △ Troublemaker / TERMINE
KIARA △ Dark inside / ABANDONNÉ

JULIET / en attente



avatar

focus on me - TKE
focus on me - TKE




Re: Clyde ➸ Outside we're lonely but we are free   
Lun 23 Jan - 19:20

Re bienvenue avec ce nouveau personnage trop cool
Réserve moi un lien !


The only thing I know is that I am alive

L'ultraviolence de nos valses équivoques, tenter ta pudeur du bout des doigts, les états d'âmes que je provoque, la beauté de tes émois.
© Jay K.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité




Re: Clyde ➸ Outside we're lonely but we are free   
Lun 23 Jan - 19:32

rebienvenue
parlons peu, parlons bien - don =
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité




Re: Clyde ➸ Outside we're lonely but we are free   
Lun 23 Jan - 19:37

DYLAN.
QU'EST-CE QUE CETTE BELLE GUEULE ?
QU'EST-CE QUE CE CLYDE SO COOL ?
WE NEED TO TALK.
voilà, j'ai fait mon petit cinéma, j'suis contente
re bienvenue sur le fo avec ce perso qu'à l'air tellement génial
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 0
MESSAGES : 113
AGE : 20
CÉLÉBRITÉ : Adelaide Kane
PSEUDO INTERNET : Mauréna
FLORIDIEN DEPUIS LE : 02/01/2017
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★★★☆☆☆☆☆
ÉTUDES
★★★★★★★★★☆
MÉTIER
★★★★★★☆☆☆☆
RICHESSE
★★★★★★☆☆☆☆
LIEU DE VIE
★★★★★★☆☆☆☆
SANTÉ
★★★★★★★★★☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★☆☆☆☆☆☆☆


Baby Doll

♔♔♔
Brunette aux multiples facettes:
 
Caractère:
 



Risible Amour

♔♔♔

Spoiler:
 



Plume Brulante

♔♔♔

KALLENCLYDEAIDANNOLAN

avatar

behind the mirror - ΠΚΦ
behind the mirror - ΠΚΦ




Re: Clyde ➸ Outside we're lonely but we are free   
Lun 23 Jan - 19:38

Re bienvenue ! Je suis fan de ton pseudo, de ton vava et de ton histoire Il nous faudra un lien ! Bon courage



you let her go

only know you love her when you let her go

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité




Re: Clyde ➸ Outside we're lonely but we are free   
Lun 23 Jan - 19:56

Tout aussi fan de ce nouveau perso que de Trey

Il nous faut un nouveau lien du coup !
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 6
MESSAGES : 829
AGE : 26
CÉLÉBRITÉ : Colson Baker (mgk)
PSEUDO INTERNET : wolfaid
FLORIDIEN DEPUIS LE : 21/08/2016
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★☆☆☆☆☆☆☆
MÉTIER
★☆☆☆☆☆☆☆☆☆
RICHESSE
★★★☆☆☆☆☆☆☆
LIEU DE VIE
★★☆☆☆☆☆☆☆☆
SANTÉ
★★★★★★★☆☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★☆☆☆☆☆☆☆

Raconte moi une histoire


UC ≡ UC

caractère:
Spoiler:
 



✾✾✾


Mes RPs (3/3)

Blyde
Clythea
Nolyde


✾✾✾

I can't be myself without you
Raven UC


✾✾✾

We've been through a lot together
Isis Bonne matinée Thea UC


✾✾✾

Titre
UC UC


✾✾✾

Titre
UC UC


color
Spoiler:
 

avatar
En ligne

it goes electric - NB
it goes electric - NB




Re: Clyde ➸ Outside we're lonely but we are free   
Lun 23 Jan - 20:12

Meeeeerci à tous

@kallen e. halkias Bien sûr que je te garde une petite place

@bonnie t. flores C'est toi qui parle avec tes personnages supramégacool ? LET'S TALK (même si on le fait déjà difficilement même )

@thea K. westland Héhé, on se trouvera ça

@lou a. porteiro Haan merci mon fanclub Yeaah on se trouvera un lien aussi cool j'en suis sûr


her song
I never thought for a minute, if you showed me a picture of my life now, that you wouldn't be in it. Took me a couple years to say I loved you, but I meant it. When I said it, wasn't much of a romantic, but you get it
Revenir en haut Aller en bas
 

 Clyde ➸ Outside we're lonely but we are free

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Episode 5: Bonnie and Clyde.
» Si c'est une blague, elle n'est pas drôle (Clyde)
» Such a lonely day ...
» [Flash-back] Such a lonely day, the most loneliest day of my life [Anya ♥]
» such a lonely day • ROKSANNA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LET'S GET IT STARTED :: talkin' about you :: welcome to miami-
Sauter vers: