AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

WOM FETE SES UN AN !

Merci d'être avec nous depuis tant de temps, on vous aime


Une intrigue pleine d'actions est en cours !

Venez vous aussi au FESTIVAL DE MIAMI

Le nouveau classement a été mis en ligne !

A vos rps pour vous aussi être dans les premiers du classement



 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 34
MESSAGES : 1299
AGE : 25
CÉLÉBRITÉ : Tyler Blackburn
PSEUDO INTERNET : Wolfaid
FLORIDIEN DEPUIS LE : 05/06/2016
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★★★★★★☆☆
MÉTIER
★★★★★★★★★★
RICHESSE
★★★★★★★★☆☆
LIEU DE VIE
★★★★★★★★★☆
SANTÉ
★★★★★★★★☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★★★★★☆☆☆
DÉTERMINATION
★★★★★★★★★★

Raconte moi une histoire

Son grand-père a quitté le Mexique pour les USA à sa majorité, arrivant à Felda. Les Mendoza sont donc présents en Floride depuis pas mal de temps maintenant Sa mère a rejoint la FIU et a rencontré son père là-bas A perdu sa mère lorsqu'il n'avait que 6 ans lors d'un accident de la route. Il était jeune mais très proche de sa mère, sa disparition l'a dévasté A très mal vécu son enfance. C'était un grand rêveur, sans mère, avec un père à peine présent. Ce qui lui a valu d'être la cible parfaite du harcèlement des brutes à l'école. Son père refusait de perdre son temps à régler ces problèmes Son père l'a abandonné un an plus tard, à ses 7 ans, car l'état ne versait plus d'aides suite au décès de sa mère. Il atterrit chez son grand-père, et son père ne donna plus aucun signe de vie après quelques anniversaires A ses yeux, il n'a jamais eu de père Il a passé le reste de sa vie chez ses grands-parents. Il les considère d'ailleurs comme ses parents. Son grand-père et lui ont un lien fort, il l'a toujours soutenu dans ses rêves et c'est grâce à lui qu'il fait de la musique aujourd'hui S'ouvre un peu plus au monde et devient extraverti lorsqu'il retourne à l'école de Felda et croise le chemin de Valentin Steadworth qui restera son meilleur ami depuis ce jour. Durant l'année de ses seize ans, il a travaillé sur sa propre démo, toujours avec son grand-père. Ce dernier a parcouru Miami à la recherche d'un label, qu'il finira par trouver. Un petit label indépendant nommé «Wisdom Hunter ». Le dirigeant du label fait partie des amis proches d'Enrique à présent, puisqu'il n'a jamais quitté ce petit indépendant malgré sa croissance dans le monde de la musique Son premier album sort l'année de ses 18 ans et, pour faire la promotion, a fait de nombreuses représentations à Miami. Que ce soit dans des bars ou des mini-concerts. A immédiatement entamé son deuxième album, sorti en début 2016 et travaille déjà sur le suivant Il est célèbre aux USA et surtout à Miami, mais sa musique n'a pas encore un impact international Participe énormément à des oeuvres caritatives et fait régulièrement du bénévolat chez des associations contre le harcèlement dans les écoles, l'abandon des enfants ainsi que Make a Wish

♬♬♬


Mes RPs

Enlaney
Jules
Kassie
Elsie
Maezel


♬♬♬

I will burn for you
UC UC


♬♬♬

With all of my family
Valentin UC


♬♬♬

Friends are chosen family
Kassie UC Elsie


♬♬♬

No love
UC UC

color
Spoiler:
 





avatar
En ligne

let me love you - CYHM
let me love you - CYHM




If you could see me now ✽ Kassie   
Mar 7 Fév - 18:54

If you could see me now
Kassie & Enrique
The roses came but they took you away. Tattooed on my arm is a charm to disarm all the harm. Gotta keep myself calm but the truth is you're gone and I'll never get to show you these songs

Tu n'arrêtes pas la promotion de ton nouvel album en ce moment, il n'est pas encore terminé, mais tu approches de la fin. Du coup, tu enchaînes les petits concerts, les représentations publiques, les interviews, les passages à la radio. Aucun temps mort. Tu aimes bien ce mode de vie, tu n'as jamais un moment de répit, un moment d'ennui. Aujourd'hui, c'est dans le quartier de Wynwood que tu feras un arrêt. Le Roberto Clemente Park a été réquisitionné par l'occasion par ton manager. Une petite scène, rien de grandiose non plus. Ce n'est pas ton but, tu fais petit pour le moment, pour te préparer à la tournée qui suivra la sortie de l'album. Pour accentuer l'effet de surprise, l'évènement a été officiellement annoncé la veille, le concert étant gratuit et ouvert à tous. Tu as bien sûr prévenu tes proches un peu plus tôt. Tu arrives donc à Wynwood en début d'après-midi, quittant le van pour commencer à installer tes affaires en compagnie de l'équipe du studio. Tu vois très vite la foule commencer à arriver, les fans étant aux rendez-vous. Tu repères également quelques visages connus, des amis ou bien des étudiants en musicologie que tu as pu rencontrer à la FIU. Tu ne comptes pas faire attendre les gens plus longtemps. Une fois le tout installé, tu grimpes sur scène sous les acclamations de la foule. Tu te saisis très vite de ta guitare pour commencer à gratter quelques accords avant de joindre ta voix. Tu suis le même déroulement qu'à ton habitude, quelques musiques de ton ancien album pour bien t'échauffer, avant d'enchainer par une musique originale, une inédite, issue de ton album. Bien sûr, tu ne peux pas tout dévoiler, ce serait dommage pour la sortie de l'album, mais tu en as deux-trois dans le lot que tu as sélectionné pour faire une bonne promotion. Tu alternes à chaque concert, faisant grimper l'impatience dans le cœur de ceux qui n'attendent que la sortie de ton prochain disque. Tu remarques très vite les traits de Kassie se dessiner parmi les visages devant toi. T'es surpris de la voir, mais un sourire se dessine tout de même sur tes lèvres. Tu ne l'as pas vraiment vu depuis sa grosse dispute avec Valentin, depuis qu'il a quitté Miami pour se réfugier en Allemagne. De plus, avec tout ce qu'elle a vécu, les derniers mois n'ont pas dû être très joyeux. Seulement, tu ne savais pas vraiment comment te comporter. Tu as eu l'impression qu'elle se fermait un peu sur elle-même, ou du moins avec toi. Ce qui, d'une certaine manière, pourrait facilement se comprendre. Valentin est ton meilleur ami, et tu adores énormément Kassie, mais tu te retrouves un peu entre deux camps et tu préfères garder tes distances dans ce genre de situation. Tu termines finalement ta musique inédite, remerciant les applaudissements d'un hochement de tête le temps de reprendre ton souffle. Aujourd'hui, ce n'est pas un jour comme les autres pour toi. C'est un jour très particulier. L'anniversaire de ta mère. « Merci à tous ! L'album devrait arriver dans peu de temps, je vous remercie pour la patience et le soutien ! Le concert va toucher à sa fin mais… J'aimerais faire une reprise qui me tient à cœur, pour terminer sur une bonne note ! ». Tu fermes les yeux quelques instants, reprenant ton inspiration tout en jouant nerveusement avec la gourmette à ton poignet. Un petit hommage que tu lui rends. Après de longues secondes de silence, tu récupères ta guitare sur son socle et gratte les cordes pour entamer If you could see me now. Ta voix se fait très vite entendre par la suite, tu chantes avec ton cœur, tu chantes avec tes tripes. Tu as perdu ta mère très jeune, tu n'avais que six ans, mais chaque moment passé à ses côtés restera gravé à jamais dans ta mémoire. Bien plus que ceux avec ton soi-disant père. La musique touche très vite à sa fin, trop vite à ton goût, et tu retiens les quelques larmes qui menacent de glisser le long de tes joues. Tu aurais aimé avoir plus de temps à ses côtés. Qu'elle puisse voir l'homme que tu es devenu, qu'elle puisse être fier de toi. La vie en a décidé autrement, laissant comme seul parent celui qui n'a jamais voulu de toi. Tu remercies à nouveau le public, mais tu préfères t'éclipser au plus vite de la scène pour souffler un bon coup. Tu serres dans tes bras ton manager et les quelques membres à l'équipe, les rares personnes à être au courant de l'importance de cette journée et de cette reprise à tes yeux. Tu te diriges par la suite vers le devant de la scène, cherchant Kassie du regard tout en remerciant quelques fans sur le passage.
Made by Neon Demon


fear
A stranger to the one who raised us. Nameless to the one who named us. Back to the place where it all began, I'm seeing heaven but I fear it's the end © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 15
MESSAGES : 3702
AGE : 22
CÉLÉBRITÉ : Alexis Ren.
PSEUDO INTERNET : Halcyon.
FLORIDIEN DEPUIS LE : 29/04/2016
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★★☆☆☆☆☆☆
ÉTUDES
★★★★☆☆☆☆☆☆
RICHESSE
★★★★★★★★☆☆
LIEU DE VIE
★★★★★★★★☆☆
SANTÉ
★★★★★★★★☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★★★★☆☆☆☆
CATÉ PERSO
★★★★★☆☆☆☆☆


Caractère:
 


Infos en Vrac:
 



MY PERSON
LOVE ON THE BRAIN

Valentin uc. + (omg tu pourrais faire la description de valentin connasse, depuis le temps que j'attends #outrée #choquée)




MY FAV HUMANS
YOU WORTH THE RISKS

Mathieu past | Mathieu, c'était. C'était tout. Tout ce que tu n'avais jamais eu. Le frère, l'ami. Ta moitié, l'irremplaçable. C'était, au passé. Ne se conjugue plus au présent, Mathieu. Parti trop tôt, balle perdue un soir d'octobre. Parce qu'il n'est plus, ne se sera jamais plus. Ton tout disparu. Elsie Amitié née dans ce même bordel luxueux à la parure dorée. Soeur de coeur, depuis toujours. Dès le premier instant. À grandir dans vos conneries, sans jamais se lâcher. À repousser les limites, repousser les autres qui se mettent entre vous. Possessivité débordante quand il est question de vous.



ONLY EXCEPTIONS
THE GREAT ESCAPE

Andrew uc. + Isla uc. + Enrique uc. + Aidan uc. +



FUCK YOUR PRIDE
YOU CAN'T OWN ME

Wayde uc. + Reese uc.



TEMPORARY FIX
I'M YOUR GOOD TIME

Emma uc. + Solveig uc. + Ryder uc.


RPs



Steadris, la face cachée:
 


couleurs groupes:
 


avatar

break the rules - ΑΞΔ
break the rules - ΑΞΔ




Re: If you could see me now ✽ Kassie   
Mer 15 Fév - 14:35

If you could see me now
Kassie & Enrique
The roses came but they took you away. Tattooed on my arm is a charm to disarm all the harm. Gotta keep myself calm but the truth is you're gone and I'll never get to show you these songs

Tu avais voulu courir. Courir pour te défouler, courir pour ne rien penser. Habituellement réserver à la danse ce phénomène, mais même la danse qui ne réussit plus à te calmer. Tout n’est que tourbillon, spirale infernale qui te tire vers le bas. Les derniers jours qui n’étaient que tempête, qu’orage. Ouragan interne qui fait mal, qui ravage. Crise qui a sorti le pire de toi. À te perdre dans tes peurs, depuis Halloween. Cauchemars qui ne viennent plus seulement la nuit. En plein jour. Sous la lumière. Ombre qui noircie le ciel. Nuages qui ne quittent plus le dessus de ta tête. Un peu plus perdue, tu es. Les pensées qui s’entrechoquent et s’écorchent. Périmètre de sécurité que tu forces avec tout le monde. À te retrouver seule, seulement seule, par ta propre volonté. Le sentiment d’être incomprise, seule dans ta dérive. Sans phare, sans bouée. Toujours une vague pour te plaquer au fond. Kassie qui a mal. Juste mal. Mal à en crever, à en hurler. Incapable d’expliquer que tu n’es pas bien, qu’il te manque quelque chose, Pièce manquante pour bien fonctionner. Tu n’es plus toi-même, plus qu’une pâle copie. Elle est morte, la lueur dans tes yeux. Elle est morte ta fierté. Arrogance et vivacité qui ne plus de la partie. Plus d’arme, plus de muraille pour te protéger. Toi, seulement toi, gamine perdue dans l’immensité. Plus la force de te battre et faire croire que tu vas bien. Bête en cage qui mord quiconque qui tente de l’en sortir. Valentin, le premier que tu as repoussé. Violence dans les mots, violence dans les gestes. Une croix que tu as mis sur vous deux parce qu’il mérite mieux. Mieux que tes conneries. que ton bordel perpétuel. Mieux que le chaos de ton coeur et les débris de ton existence. Ce n’est pas le bon moment pour être à deux. Pas le bon moment pour rebâtir votre relation qui était déjà fissurée. Alors tu rejettes, tu fuis. Tu t’éloignes sans énergie. Et tu ne cours pas. Tu marches, tu traines. Tu déambules dans les rues parce que tu n’as pas la force d’avancer rapidement. Inutilité que d’être sortie. Ton appartement qui te réclame. Te faire oublier et disparaître. Pourtant, tu continues. Tu marches. Sans point précis, sans but, sans finalité. Marcher et te retrouver dans ce parc. Foule qui se forme devant toi. Voix que tu reconnais immédiatement, les mélodies qui font du sens. Tu aurais dû faire demi-tour, tourner les talons et continuer ton chemin, mais tu t’immisces, tu t’imposes. Tu prends place chez les spectateurs. Musique qui résonne en toi, qui fait du bien. Elle t’avait manqué sa voix. Elle t’avait manqué sa musique. Séances improvisées qui n’existaient plus, encore par ta faute. Toi qui coupe tous les ponts. Tout ce qui te rappelle Valentin que tu boycottes. Pas aujourd’hui, pas dans ce moment précis. Les chansons s’enchaînent et vos regards se croisent. Une fois. Une fraction de seconde à peine. Sans savoir s’il t’a vraiment vu. Tu écoutes chaque parole, chaque harmonie. Tu te laisses bercer. Une chanson en particulier qui ressort du lot. Une reprise que tu connais, sans connaître. Les émotions qui se font d’autant plus ressentir. Ça secoue. Ça chamboule. Ça ébranle ton monde jusqu’à ton âme. Des mots sur des émotions qui s’approchent des tiennes. Peine qui vous lie à cet instant précis. Ta vue se brouille, les opales immergées. L’envie de partir, mais incapable de bouger. Incapable de détacher ton regard de sur lui. Rico qui chante comme une plainte. Une perle que tu essuies rapidement quand la dernière note résonne. Oxygène qui revient comme un boomerang. Tu ne bouges pas, les deux pieds plantés au sol, enracinés. La foule qui se disperse autour de toi. Tu le vois. Il revient. Tu te sens ridicule. Les yeux qui divaguent dans le paysage du parc, sans s’ancrer aux siens. Trop de choses que tu pourrais y lire et tu n’es pas prête. Pas encore. Tu fais quelques pas, lentement, pour le rejoindre. Fin sourire qui se dessine sur les lèvres, teinté de tristesse. « Toujours aussi doué Mendoza. » Les allures de complicité qui sonnent fausses aujourd’hui. « T’as bluffé le public avec ta reprise, c’était… » Pas les mots, bouche qui s’ouvre et se ferme. Silence qui s’installe et persiste. Paroles qui bloquent dans ta gorge, émotions qui se nouent et tu suffoques. « Enfin, bravo ! Ça se voit qu’ils aiment ça ! Ton prochain album sera un succès. J’ai cru voir une fan sur le point de s’évanouir. Faudra lui dire que la place de groupie #1 est déjà prise. » Rictus faible, gêne qui te submerge. Tes opales risquent enfin de s’accrocher aux siennes. « Je vais te laisser, tu dois avoir beaucoup de choses à faire, avec la technique et tout. Bravo, encore. » Et les pas qui reculent déjà.  
Made by Neon Demon


We Are Lionheart ♒︎Your light is inside of me, like a raging roar, like an ocean born, you're in my veins. And we walk together into the light And my love will be your armor tonight. And we stand together facing a war And our love is gonna conquer it all.


Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 34
MESSAGES : 1299
AGE : 25
CÉLÉBRITÉ : Tyler Blackburn
PSEUDO INTERNET : Wolfaid
FLORIDIEN DEPUIS LE : 05/06/2016
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★★★★★★☆☆
MÉTIER
★★★★★★★★★★
RICHESSE
★★★★★★★★☆☆
LIEU DE VIE
★★★★★★★★★☆
SANTÉ
★★★★★★★★☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★★★★★☆☆☆
DÉTERMINATION
★★★★★★★★★★

Raconte moi une histoire

Son grand-père a quitté le Mexique pour les USA à sa majorité, arrivant à Felda. Les Mendoza sont donc présents en Floride depuis pas mal de temps maintenant Sa mère a rejoint la FIU et a rencontré son père là-bas A perdu sa mère lorsqu'il n'avait que 6 ans lors d'un accident de la route. Il était jeune mais très proche de sa mère, sa disparition l'a dévasté A très mal vécu son enfance. C'était un grand rêveur, sans mère, avec un père à peine présent. Ce qui lui a valu d'être la cible parfaite du harcèlement des brutes à l'école. Son père refusait de perdre son temps à régler ces problèmes Son père l'a abandonné un an plus tard, à ses 7 ans, car l'état ne versait plus d'aides suite au décès de sa mère. Il atterrit chez son grand-père, et son père ne donna plus aucun signe de vie après quelques anniversaires A ses yeux, il n'a jamais eu de père Il a passé le reste de sa vie chez ses grands-parents. Il les considère d'ailleurs comme ses parents. Son grand-père et lui ont un lien fort, il l'a toujours soutenu dans ses rêves et c'est grâce à lui qu'il fait de la musique aujourd'hui S'ouvre un peu plus au monde et devient extraverti lorsqu'il retourne à l'école de Felda et croise le chemin de Valentin Steadworth qui restera son meilleur ami depuis ce jour. Durant l'année de ses seize ans, il a travaillé sur sa propre démo, toujours avec son grand-père. Ce dernier a parcouru Miami à la recherche d'un label, qu'il finira par trouver. Un petit label indépendant nommé «Wisdom Hunter ». Le dirigeant du label fait partie des amis proches d'Enrique à présent, puisqu'il n'a jamais quitté ce petit indépendant malgré sa croissance dans le monde de la musique Son premier album sort l'année de ses 18 ans et, pour faire la promotion, a fait de nombreuses représentations à Miami. Que ce soit dans des bars ou des mini-concerts. A immédiatement entamé son deuxième album, sorti en début 2016 et travaille déjà sur le suivant Il est célèbre aux USA et surtout à Miami, mais sa musique n'a pas encore un impact international Participe énormément à des oeuvres caritatives et fait régulièrement du bénévolat chez des associations contre le harcèlement dans les écoles, l'abandon des enfants ainsi que Make a Wish

♬♬♬


Mes RPs

Enlaney
Jules
Kassie
Elsie
Maezel


♬♬♬

I will burn for you
UC UC


♬♬♬

With all of my family
Valentin UC


♬♬♬

Friends are chosen family
Kassie UC Elsie


♬♬♬

No love
UC UC

color
Spoiler:
 





avatar
En ligne

let me love you - CYHM
let me love you - CYHM




Re: If you could see me now ✽ Kassie   
Ven 17 Fév - 16:39

If you could see me now
Kassie & Enrique
The roses came but they took you away. Tattooed on my arm is a charm to disarm all the harm. Gotta keep myself calm but the truth is you're gone and I'll never get to show you these songs

La scène, ton havre de paix sur terre, le seul endroit où tu te sens vraiment à ta place après toutes ces années, l'accomplissement de toute une vie alors que tu n'en es qu'au quart. A cet endroit, tu n'as peur de rien, tu te sens invincible. C'est un sentiment passager, tu le sais très bien, et lorsque tu arrêteras la musique, lorsque tes cordes vocales ne vibreront plus pour transmettre ce que tu as à dire, tu ne seras qu'une personne parmi tant d'autres, avec ses craintes et ses peurs. L'instant sur scène, c'est réellement une sensation que tu ne saurais expliquer, que tu ne pourrais décrire à personne, sentiment unique, sentiment de revanche sur une vie qui a voulu te mettre à genoux à de trop nombreuses reprises, mais revanche accomplie en regardant ton parcours, en te regardant dans le miroir, réalisant ce qu'est devenu le petit enfant dans son coin, celui qui souffrait, celui qui saignait de l'intérieur de la disparition de sa mère et du rôle inadapté d'un homme qui n'aurait jamais dû être père. Instant si convoité qui prend finalement fin, inévitablement, alors que tu te mélanges à la foule scandant ton nom à la recherche d'un visage familier, visage qui a perdu de sa saveur lorsque tu te confrontais à un répondeur sans âme au bout du fil, visage impassible, lointain héritage d'une amitié mise à mal par les enchaînements ô combien fatidique que tu connais si bien. Visage ternie par le désespoir de récents évènements se dessinant finalement au travers de la foule, une nouvelle fois, sourire authentique qui prend immédiatement place sur tes lèvres. Compliment sur ta reprise qui arrive à tes oreilles, compliment qui a bien plus de signification qu'elle ne pourrait imaginer. Reprise qui te tenait à cœur, reprise qui t'interdisait toute fausse note pour qu'elle puisse t'entendre depuis son repos éternel, puisses-t-elle être en paix. « Merci… ça me tenait vraiment à cœur, même si je fais rarement des reprises normalement ». Léger rire en l'écoutant revendiquer sa place de groupie numéro un. « Je l'espère, oui. Ces dernières semaines ont été folles, je n'ai pas arrêté de bosser dessus. Ne t'en fais pas va, tu restes la meilleure groupie dans mon cœur ! ». Meilleure groupie absente dernièrement, vos moments de complicité musicaux n'étant plus qu'un lointain souvenir, ces longs moments à lui faire écouter ce que tu composais, ce que tu planifiais, son avis qui comptait énormément, conseillère de premier choix pour avoir un retour sur les titres inédits que tu lui jouais. Groupie qui prend la fuite, comme bien trop souvent à ton goût, fuite que tu n'arrives pas à comprendre, que tu n'arrives pas à cerner, les pas qui l'entraînent, le corps qui recule pour disparaitre. Ta main qui attrape son bras, la retenir cette fois, ne pas laisser votre amitié se briser pour s'évaporer dans le ciel sur une stupidité. « Le studio peut m'attendre, mais j'aurais bien besoin d'une amie aujourd'hui, une vraie amie, pas un fantôme… ». Mots qui pourraient paraitre remplis de jugement, mais l'intention n'est pas là, non. Tu veux simplement mettre fin à tout ça, ne plus avoir l'impression de parler avec une simple connaissance, renouer avec elle, elle qui compte énormément à tes yeux. Surtout aujourd'hui, cette journée à double saveur, ta vie est belle, mais la sienne s'est arrêtée, foutu deuil que tu penses avoir fait, mais qui te revient en plein visage quand tu commences à imaginer un scénario où elle ferait partie du tableau, à t'applaudir à chacun de tes moments sur scène, de pouvoir voir la fierté dans ses yeux. L'avoir simplement à tes côtés. Malgré ton image de jeune homme confiant et accompli sur scène, lorsque le masque tombe, tu redeviens simplement Enrique, l'homme qui n'a jamais perdu son âme d'enfant, qui a encore ses frayeurs, ses craintes, ses doutes, le genre de choses qui nécessitent la présence de sa famille pour nous rassurer, nous conseiller. Toi, tu n'as jamais eu cette chance.
Made by Neon Demon


fear
A stranger to the one who raised us. Nameless to the one who named us. Back to the place where it all began, I'm seeing heaven but I fear it's the end © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 15
MESSAGES : 3702
AGE : 22
CÉLÉBRITÉ : Alexis Ren.
PSEUDO INTERNET : Halcyon.
FLORIDIEN DEPUIS LE : 29/04/2016
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★★☆☆☆☆☆☆
ÉTUDES
★★★★☆☆☆☆☆☆
RICHESSE
★★★★★★★★☆☆
LIEU DE VIE
★★★★★★★★☆☆
SANTÉ
★★★★★★★★☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★★★★☆☆☆☆
CATÉ PERSO
★★★★★☆☆☆☆☆


Caractère:
 


Infos en Vrac:
 



MY PERSON
LOVE ON THE BRAIN

Valentin uc. + (omg tu pourrais faire la description de valentin connasse, depuis le temps que j'attends #outrée #choquée)




MY FAV HUMANS
YOU WORTH THE RISKS

Mathieu past | Mathieu, c'était. C'était tout. Tout ce que tu n'avais jamais eu. Le frère, l'ami. Ta moitié, l'irremplaçable. C'était, au passé. Ne se conjugue plus au présent, Mathieu. Parti trop tôt, balle perdue un soir d'octobre. Parce qu'il n'est plus, ne se sera jamais plus. Ton tout disparu. Elsie Amitié née dans ce même bordel luxueux à la parure dorée. Soeur de coeur, depuis toujours. Dès le premier instant. À grandir dans vos conneries, sans jamais se lâcher. À repousser les limites, repousser les autres qui se mettent entre vous. Possessivité débordante quand il est question de vous.



ONLY EXCEPTIONS
THE GREAT ESCAPE

Andrew uc. + Isla uc. + Enrique uc. + Aidan uc. +



FUCK YOUR PRIDE
YOU CAN'T OWN ME

Wayde uc. + Reese uc.



TEMPORARY FIX
I'M YOUR GOOD TIME

Emma uc. + Solveig uc. + Ryder uc.


RPs



Steadris, la face cachée:
 


couleurs groupes:
 


avatar

break the rules - ΑΞΔ
break the rules - ΑΞΔ




Re: If you could see me now ✽ Kassie   
Dim 5 Mar - 17:17

If you could see me now
Kassie & Enrique
The roses came but they took you away. Tattooed on my arm is a charm to disarm all the harm. Gotta keep myself calm but the truth is you're gone and I'll never get to show you these songs

Fragilité. Fleur fanée dont les émotions volent comme pétales au vent. Ne pas savoir quoi faire, comment réagir. Ne pas t’attendre à être aussi touchée, aussi chamboulée. Musique qui s’évaporent. Les dernières notes qui résonnent encore. Jamais tu n’aurais voulu qu’elles ne finissent. À te laisser bercer des heures, comme avant. Sans n’avoir le besoin de parler, d’échanger. Tout qui passait par les émotions non-dites, les subtilités dans les harmonies. L’impression qu’il n’y a que toi et lui. Temps en suspens, le sablier qui ne coule plus. Foule disparue dans les méandres de votre complicité. À n’être que vous deux. Pour toi, qu’il joue, ou te l’imaginer comme tel. Perles qui brillent dans les opales sans ne pouvoir les contrôler. Devenue faible Kassie. Devenue pitoyable, Kassie. Poupée de porcelaine cassée, les débris qui jonchent le sol. Ne pleurait jamais avant, la poupée. Larmes qui viennent trop souvent depuis quelques temps. Depuis la crise. Depuis la pause. Tout ce qui bloquait au creux de ton être qui sort. Sans payer droit de passage, sans que tu ne puisses contrôler quoi que ce soit. Soumise, prise dans le tourbillon infernal. Ne plus savoir nager, ne plus voir la rive. Emprisonnée en eaux troubles. Vivre le quotidien comme on fait naufrage. À ne plus bouger et te laisser sombrer.

Tu n’as pas bouger depuis qu’il a terminé. Peut-être à l’attendre, peut-être encore sous le choc. La respiration qui s’accélère à chaque pas qu’il fait vers toi. L’envie de fuir qui fourmille dans tes jambes, le sentiment d’une confrontation prochaine qui s’éveille en toi. À te trouver ridicule parce que ce n’est que Rico. Jamais mal intentionné, jamais de malice. Juste lui et seulement lui. À te faire des films dans ta tête, à camoufler la réalité. À ne plus rien supporter maintenant, tout qui devient trop lourd sur tes frêles épaules. À le laisser parler après toi. Écouter sans vraiment entendre. À ne penser qu’à partir. Malgré sa gentillesse, malgré sa bienveillance. Qu’un simple sourire pour s’accrocher à tes lèvres. Rictus qui peine à se faire entendre quand il te parle de ta place dans son coeur. Tu baisses la tête un instant, tes opales à tes pieds. Pieds que tu fais bouger quelque peu avant de lui revenir. Tu n’as rien à dire, rien à répondre. Que des mots bloqués sur ta langue. Rareté dans le phénomène. Kassie qui a toujours quelque chose à dire. À ne jamais savoir se la fermer. Kassie, grande gueule qui crie tout ce qu’elle veut, haut et fort, à faire du bruit pour se faire entendre. Sans censure, sans filtre. Aujourd’hui complètement muette, à reculer devant la défaite. À lui laisser le champ libre. Lui qui devait avoir mieux à faire que de regarder une épave. Lui à qui la vie sourit, pour qui l’étoile brille à travers les astres. Léger sursaut quand il met sa main sur ton bras. À t’arrêter net, les iris qui divaguent de sa main à ses yeux. À te mordre l’intérieur de la joue. Dilemme entre ce que tu veux et ce que tu dois faire. Le terme fantôme qui fait un peu plus mal que les autres. « Je sais que je ne suis plus trop là, que j’assure pas, mais… Je ne peux… » Phrase que tu ne termines pas, parce que tu peux. Tu pourrais. À mettre ta fierté de côté. À mettre ton orgueil en sourdine. Arrête de te complaire dans ton malheur et avancer. « Tu dois avoir au moins des dizaines d’amies qui pourraient t’aider mieux que je ne saurais le faire, qui peuvent être là pour toi. Je ne sais pas… » Ton bras que tu bouges pour retirer sa main. Contact que tu boycottes de trop. « Demande à ton meilleur ami, je suis sûre qu’il sait aussi faire la groupie. » Rire que tu forces, sujet sensible que tu abordes enfin. Valentin dont tu n’a plus de nouvelles, par ta faute. « Mais j’avoue qu’il n’a pas de t-shirt lui… Enfin, tu parlais bien de musique ? » Porte que tu ouvres, brèche que tu fais à ton refus. Le début de ta capitulation devant lui, à moitié dire oui. Rico que tu n’as pas envie de rejeter. Pas lui, pas un autre.  
Made by Neon Demon


We Are Lionheart ♒︎Your light is inside of me, like a raging roar, like an ocean born, you're in my veins. And we walk together into the light And my love will be your armor tonight. And we stand together facing a war And our love is gonna conquer it all.


Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 34
MESSAGES : 1299
AGE : 25
CÉLÉBRITÉ : Tyler Blackburn
PSEUDO INTERNET : Wolfaid
FLORIDIEN DEPUIS LE : 05/06/2016
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★★★★★★☆☆
MÉTIER
★★★★★★★★★★
RICHESSE
★★★★★★★★☆☆
LIEU DE VIE
★★★★★★★★★☆
SANTÉ
★★★★★★★★☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★★★★★☆☆☆
DÉTERMINATION
★★★★★★★★★★

Raconte moi une histoire

Son grand-père a quitté le Mexique pour les USA à sa majorité, arrivant à Felda. Les Mendoza sont donc présents en Floride depuis pas mal de temps maintenant Sa mère a rejoint la FIU et a rencontré son père là-bas A perdu sa mère lorsqu'il n'avait que 6 ans lors d'un accident de la route. Il était jeune mais très proche de sa mère, sa disparition l'a dévasté A très mal vécu son enfance. C'était un grand rêveur, sans mère, avec un père à peine présent. Ce qui lui a valu d'être la cible parfaite du harcèlement des brutes à l'école. Son père refusait de perdre son temps à régler ces problèmes Son père l'a abandonné un an plus tard, à ses 7 ans, car l'état ne versait plus d'aides suite au décès de sa mère. Il atterrit chez son grand-père, et son père ne donna plus aucun signe de vie après quelques anniversaires A ses yeux, il n'a jamais eu de père Il a passé le reste de sa vie chez ses grands-parents. Il les considère d'ailleurs comme ses parents. Son grand-père et lui ont un lien fort, il l'a toujours soutenu dans ses rêves et c'est grâce à lui qu'il fait de la musique aujourd'hui S'ouvre un peu plus au monde et devient extraverti lorsqu'il retourne à l'école de Felda et croise le chemin de Valentin Steadworth qui restera son meilleur ami depuis ce jour. Durant l'année de ses seize ans, il a travaillé sur sa propre démo, toujours avec son grand-père. Ce dernier a parcouru Miami à la recherche d'un label, qu'il finira par trouver. Un petit label indépendant nommé «Wisdom Hunter ». Le dirigeant du label fait partie des amis proches d'Enrique à présent, puisqu'il n'a jamais quitté ce petit indépendant malgré sa croissance dans le monde de la musique Son premier album sort l'année de ses 18 ans et, pour faire la promotion, a fait de nombreuses représentations à Miami. Que ce soit dans des bars ou des mini-concerts. A immédiatement entamé son deuxième album, sorti en début 2016 et travaille déjà sur le suivant Il est célèbre aux USA et surtout à Miami, mais sa musique n'a pas encore un impact international Participe énormément à des oeuvres caritatives et fait régulièrement du bénévolat chez des associations contre le harcèlement dans les écoles, l'abandon des enfants ainsi que Make a Wish

♬♬♬


Mes RPs

Enlaney
Jules
Kassie
Elsie
Maezel


♬♬♬

I will burn for you
UC UC


♬♬♬

With all of my family
Valentin UC


♬♬♬

Friends are chosen family
Kassie UC Elsie


♬♬♬

No love
UC UC

color
Spoiler:
 





avatar
En ligne

let me love you - CYHM
let me love you - CYHM




Re: If you could see me now ✽ Kassie   
Ven 17 Mar - 21:55

If you could see me now
Kassie & Enrique
The roses came but they took you away. Tattooed on my arm is a charm to disarm all the harm. Gotta keep myself calm but the truth is you're gone and I'll never get to show you these songs

Vie de rêve que tu as, avec ses zones d'ombres bien sûr. Vie parfaite dans le présent, tumultueuse par le passé. Ce genre de journée sont les plus difficiles, lorsque le fantôme de ta mère flotte encore autour de toi, brouillard à travers le ciel bleu de Miami, te rappelant sans cesse que tu as perdu le mauvais parent. Pensée méchante à première vue, mais il n'en ait rien. Père qui t'a laissé du jour au lendemain pour une soi-disant histoire d'argent, mais tu sais très bien au fond de toi que tu n'étais qu'un poids en plus, un souvenir amer de la femme qu'il avait pu aimer. Si toutefois son amour fut vrai. Avec toi à ses côtés, il n'arrivait pas à avancer dans la vie, peut-être trop coupable de vouloir connaitre le bonheur à nouveau avec une autre femme.

Kassie que tu retrouves, amie que tu estimes à sa juste valeur, pilier de ta vie, rôle qu'elle ignore. La fidélité en amitié, mots qui te caractérisent et qui prennent tous leurs sens au fur et à mesure que la vie défile. Famille que tu as forgé à travers ces personnes, connaissances récentes pour certaines, mais qui ont fait bien plus que ton géniteur dans toute ta vie. Kassie que tu regardes dans ses yeux, le discours incertain, les paroles qui se brouillent. « Tu ne peux pas quoi, Kassie ? ». L'incompréhension de sa distance, même si tu es prêt à miser sur Valentin, ton meilleur ami. Foutu champ miné sur lequel tu marches lorsqu'il s'agit d'eux. Dommage collatéral qu'ils diront. Paroles que tu écoutes, mais que tu ne prends pas vraiment en compte. Dizaine d'autres amies, mais tu t'en fous, tu veux Kassie, ton amie, pas une amie. Soupire qui glisse hors de tes lèvres, prénom qui résonne dans tes oreilles, le fameux. « Ah, c'est donc bien ça le problème ? ». Le rejet du contact, Kassie qui se débat pour ne pas se sentir prisonnière, contact que tu brises aussi facilement qu'elle formule silencieusement ce vœu. Elle te demande si c'est de musique, que tu veux lui parler. Bien sûr que non, mais détail qu'elle ignore. Kassie que tu adores, mais pourtant une autre personne à qui tu n'as jamais vraiment parlé d'elle, de ta mère, et du deuil encore difficile par certains moments. Par fierté ? Impossible. Sujet que tu évites simplement, par respect pour son âme peut-être, tu n'en sais rien. Gourmette avec laquelle tu viens jouer de ton autre main, instinctivement, seul souvenir d'elle, en dehors de ta mémoire. Son prénom gravé dessus, nostalgie dans l'âme à chaque fois que tes yeux se déposent dessus. Années d'insouciances retirées trop vite, lancé dans la cour des grands, les coups bas, les mises à terre sans sa présence à tes côtés pour te tendre la main et t'assurer que demain tout ira mieux. « Non, non. Mais je ne voudrais pas te retenir, visiblement tu comptais fuir quelque part ? Partir, si tu préfères ». Pic que tu lances, inhabituel d'Enrique, lassitude qui pointe peut-être le bout de son nez. « Je ne sais pas ce qui s'est passé, Kassie. Tu te renfermes, tu me repousses, alors que tu sais très bien que je serais toujours là pour toi si tu as besoin de parler… ». Silence que tu marques, silence dans ce bruit de foule qui vous entoure, regard que tu ne détournes pas une seule seconde, gourmette que tu lâches pour laisser tes mains se glisser dans les poches de ton jean. « Je ne comprends pas Kassie, explique moi »
Made by Neon Demon


fear
A stranger to the one who raised us. Nameless to the one who named us. Back to the place where it all began, I'm seeing heaven but I fear it's the end © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 15
MESSAGES : 3702
AGE : 22
CÉLÉBRITÉ : Alexis Ren.
PSEUDO INTERNET : Halcyon.
FLORIDIEN DEPUIS LE : 29/04/2016
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★★☆☆☆☆☆☆
ÉTUDES
★★★★☆☆☆☆☆☆
RICHESSE
★★★★★★★★☆☆
LIEU DE VIE
★★★★★★★★☆☆
SANTÉ
★★★★★★★★☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★★★★☆☆☆☆
CATÉ PERSO
★★★★★☆☆☆☆☆


Caractère:
 


Infos en Vrac:
 



MY PERSON
LOVE ON THE BRAIN

Valentin uc. + (omg tu pourrais faire la description de valentin connasse, depuis le temps que j'attends #outrée #choquée)




MY FAV HUMANS
YOU WORTH THE RISKS

Mathieu past | Mathieu, c'était. C'était tout. Tout ce que tu n'avais jamais eu. Le frère, l'ami. Ta moitié, l'irremplaçable. C'était, au passé. Ne se conjugue plus au présent, Mathieu. Parti trop tôt, balle perdue un soir d'octobre. Parce qu'il n'est plus, ne se sera jamais plus. Ton tout disparu. Elsie Amitié née dans ce même bordel luxueux à la parure dorée. Soeur de coeur, depuis toujours. Dès le premier instant. À grandir dans vos conneries, sans jamais se lâcher. À repousser les limites, repousser les autres qui se mettent entre vous. Possessivité débordante quand il est question de vous.



ONLY EXCEPTIONS
THE GREAT ESCAPE

Andrew uc. + Isla uc. + Enrique uc. + Aidan uc. +



FUCK YOUR PRIDE
YOU CAN'T OWN ME

Wayde uc. + Reese uc.



TEMPORARY FIX
I'M YOUR GOOD TIME

Emma uc. + Solveig uc. + Ryder uc.


RPs



Steadris, la face cachée:
 


couleurs groupes:
 


avatar

break the rules - ΑΞΔ
break the rules - ΑΞΔ




Re: If you could see me now ✽ Kassie   
Mer 22 Mar - 17:32

If you could see me now
Kassie & Enrique
The roses came but they took you away. Tattooed on my arm is a charm to disarm all the harm. Gotta keep myself calm but the truth is you're gone and I'll never get to show you these songs

Incapable d’avouer. Incapable de mettre des mots sur ce qui se bouscule dans ta tête. Incapacité à faire des phrases qui ont du sens. N’a pas l’habitude de se confier Kassie, avec qui que ce soit. Les amitiés trop longtemps basées sur l’amusement, le plaisir. Jamais en profondeur, que de surface. À toujours montrer que le meilleur de toi-même, ou dans d’autres cas, le pire. Toujours la tête haute, la tête fière. Arrogance sur le bout des lèvres et la malice qui brille dans les opales. N’a pas le courage de dire que ça ne va pas, qu’elle est cassée, Kassie. Débris de son âme à même le sol. La fleur que les vents ont maltraité, que le soleil a brûlé. Ternie, sèche. Sur le point de mourir dans sa détresse. À repousser tout le monde parce que tu ne veux plus amener les gens dans ta chute. Valentin que tu as écarté. À le briser, lui-même, dernière personne que tu voudrais repousser. L’amour qui ne suffit plus, qui n’est plus baume sur les blessures. Des mois que tu n’as pas vu Andrew, pilier que tu as fait exploser. Aujourd’hui Enrique que tu effaces du tableau. N’a plus ta place auprès de lui. Ta présence qui sonne fausse dans ces circonstances. Devenue lâche, prête à partir alors que vous venez à peine de vous retrouver. « Quoi ? C’est quoi, selon toi, le problème, Rico ? » La voix qui s’élève peut-être plus directe que tu ne le voudrais. Le regard qui s’était perdu qui lui revient. Les opales qui s’ancrent à nouveau aux siennes. « J’aimerais bien que tu me le dises c’est quoi, le problème, parce que tout le monde semble le savoir mieux que moi. » Lui que tu vises, pauvre victime qui ne devrait pas en être une. Parce qu’il ne t’a rien fait, qu’il ne t’a rien demandé. Seulement sur ton chemin par hasard. Tornade qui fait ses ravages sans regard, aucune discrimination sur les blessés. Soupir lasse qui franchit tes lèvres. Calme que tu tentes de retrouver. Énervement que tu souhaites enterrer. Rico qui a su te réveiller. Les mots qu’il a choisi qui sont venus piquer. Doit arrêter de fuir, Kassie. Doit arrêter de courir partout, dans tous les sens. Croire qu’en évitant, elle ne ressentira plus. Parce que c’est pire. Douleur qui revient comme un boomerang. « Il n’y pas grand chose à expliquer Rico. Tu le sais ce qu’il s'est passé. Tout le monde le sait. Publié partout, dans tous les journaux. J’arrive juste pas à… Je croyais que je pourrais, que maintenant qu’il était revenu ça irait mieux, qu’avec lui, au moins, ça passerait, mais non, ça a été pire. J’arrive pas à… Passer par-dessus. » Tête qui flanche, qui tombe. Tu n’assumes que de moitié tes paroles. Les phrases que tu peines à compléter. À ne pas avoir les mots justes sur tes émotions, tout qui se bloque dans ta gorge. « J’ai pas envie d’inclure tout le monde dans cette histoire, donc vraiment, il n’a rien à expliquer Rico. Je vais fuir, comme tu dis, juste parce que tu as vraiment mieux à faire que de m’entendre pleurnicher sur mon triste sort. J’ai pas envie de me faire dire que ça ira bientôt mieux parce que tu n’as rien d’autres à dire, parce que tu ne comprends pas. Vraiment, ça, j’en ai eu assez. » Lui revenir, les iris qui croisent les siennes. Les regards qui se défient après la tempête. « Désolée de t’avoir dérangé dans ta répet’ et vraiment, ta reprise, elle était magnifique. » Sourire forcé, les pas qui commencent à s’éloigner.  
Made by Neon Demon


We Are Lionheart ♒︎Your light is inside of me, like a raging roar, like an ocean born, you're in my veins. And we walk together into the light And my love will be your armor tonight. And we stand together facing a war And our love is gonna conquer it all.


Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 34
MESSAGES : 1299
AGE : 25
CÉLÉBRITÉ : Tyler Blackburn
PSEUDO INTERNET : Wolfaid
FLORIDIEN DEPUIS LE : 05/06/2016
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★★★★★★☆☆
MÉTIER
★★★★★★★★★★
RICHESSE
★★★★★★★★☆☆
LIEU DE VIE
★★★★★★★★★☆
SANTÉ
★★★★★★★★☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★★★★★☆☆☆
DÉTERMINATION
★★★★★★★★★★

Raconte moi une histoire

Son grand-père a quitté le Mexique pour les USA à sa majorité, arrivant à Felda. Les Mendoza sont donc présents en Floride depuis pas mal de temps maintenant Sa mère a rejoint la FIU et a rencontré son père là-bas A perdu sa mère lorsqu'il n'avait que 6 ans lors d'un accident de la route. Il était jeune mais très proche de sa mère, sa disparition l'a dévasté A très mal vécu son enfance. C'était un grand rêveur, sans mère, avec un père à peine présent. Ce qui lui a valu d'être la cible parfaite du harcèlement des brutes à l'école. Son père refusait de perdre son temps à régler ces problèmes Son père l'a abandonné un an plus tard, à ses 7 ans, car l'état ne versait plus d'aides suite au décès de sa mère. Il atterrit chez son grand-père, et son père ne donna plus aucun signe de vie après quelques anniversaires A ses yeux, il n'a jamais eu de père Il a passé le reste de sa vie chez ses grands-parents. Il les considère d'ailleurs comme ses parents. Son grand-père et lui ont un lien fort, il l'a toujours soutenu dans ses rêves et c'est grâce à lui qu'il fait de la musique aujourd'hui S'ouvre un peu plus au monde et devient extraverti lorsqu'il retourne à l'école de Felda et croise le chemin de Valentin Steadworth qui restera son meilleur ami depuis ce jour. Durant l'année de ses seize ans, il a travaillé sur sa propre démo, toujours avec son grand-père. Ce dernier a parcouru Miami à la recherche d'un label, qu'il finira par trouver. Un petit label indépendant nommé «Wisdom Hunter ». Le dirigeant du label fait partie des amis proches d'Enrique à présent, puisqu'il n'a jamais quitté ce petit indépendant malgré sa croissance dans le monde de la musique Son premier album sort l'année de ses 18 ans et, pour faire la promotion, a fait de nombreuses représentations à Miami. Que ce soit dans des bars ou des mini-concerts. A immédiatement entamé son deuxième album, sorti en début 2016 et travaille déjà sur le suivant Il est célèbre aux USA et surtout à Miami, mais sa musique n'a pas encore un impact international Participe énormément à des oeuvres caritatives et fait régulièrement du bénévolat chez des associations contre le harcèlement dans les écoles, l'abandon des enfants ainsi que Make a Wish

♬♬♬


Mes RPs

Enlaney
Jules
Kassie
Elsie
Maezel


♬♬♬

I will burn for you
UC UC


♬♬♬

With all of my family
Valentin UC


♬♬♬

Friends are chosen family
Kassie UC Elsie


♬♬♬

No love
UC UC

color
Spoiler:
 





avatar
En ligne

let me love you - CYHM
let me love you - CYHM




Re: If you could see me now ✽ Kassie   
Lun 1 Mai - 19:02

If you could see me now
Kassie & Enrique
The roses came but they took you away. Tattooed on my arm is a charm to disarm all the harm. Gotta keep myself calm but the truth is you're gone and I'll never get to show you these songs

La voix qui monte, le ton qui change, animosité comme moyen de repli. Tu la connais Kassie, tu l'as déjà vu dans ses bons comme ses mauvais jours, et elle peut être aussi cruelle qu'elle le souhaite envers toi, tu resteras à ta place, tu resteras son ami, à lui tendre la main même si elle la rejette. Elle te demande c'est quoi le problème, selon toi. Tu ne le sais peut-être pas, tu ne connais pas toute l'histoire en tout cas. « C'est toi qui vient me parler de mon meilleur ami, alors fait pas l'idiote je t'en prie. Ouais Valentin et toi êtes peut-être en froid, et ouais je suis son meilleur ami, mais je tiens autant à lui qu'à toi, alors compte pas sur moi pour prendre parti. Vos histoires, j'en ai rien à foutre. Si tu veux pas en parler, pas de soucis, mais le ramène pas dans un débat qui ne le concerne pas ». Mots un peu crus, encore une fois, bien sûr que tu n'en as pas rien à foutre, malgré toi, t'es pris entre deux feux et ça te blesse de la voir comme ça, de voir Valentin comme ça, mais t'es pas là pour jouer au thérapeute pour couple. Tu veux juste l'aider, elle. Tu secoues négativement la tête suite à sa deuxième phrase. Tu ne lui feras jamais l'affront de connaitre le problème en détail, et de lui faire une foutue morale, ce n'est pas ton but. Tu es là pour essayer de comprendre, pas pour lui dire quoi faire. C'est pas ton job. Silence que tu gardes comme seule réponse. Silence qui équivaut des milliers de mots. Journaux qu'elle aborde, la nouvelle qui a fait le tour de la ville. « Ça passera pas du jour au lendemain non, mais ça finira par aller mieux Kassie, crois-moi ». Deuil que tu connais bien, deuil souvent difficile. Ne pas avoir eu le temps de faire ses adieux, perdre une personne proche, importante. Fuite qu'elle aborde de nouveaux malgré tout, malgré tes paroles. Fuite que tu refuses, que tu ne lui laisseras pas prendre. «  C'est que tu ne me connais pas, Kassie. Je ne vais pas te dire que ça ira bientôt mieux, parce que je sais que c'est des mensonges. Je suis pas là pour te ménager, j'suis pas ton psychologue qui veut juste toucher son salaire en te rassurant avec des paroles de merde. Je sais ce que tu ressens, et c'est normal de "pleurnicher sur son sort" par moment, comme tu le dis si bien. T'es humaine, si tu continues de vouloir jouer la figure forte tout le temps, tu vas finir par exploser. Les amis, c'est fait pour ça ». Nouvelles excuses, les pas qui s'éloignent à nouveau. La colère et la déception qui commencent doucement à s'installer en toi. « Arrête de fuir putain ! ». Tu portes ta main à ta gourmette une nouvelle fois, pivotant l'inscription dans ta direction. La voix qui retombe soudainement, pointe de nostalgie et de tristesse dans le ton. « Agustina. Elle est morte, quand j'avais six ans. J'ai vingt-quatre ans, et j'ai toujours pas réussi à faire mon foutu deuil. C'est son anniversaire aujourd'hui. Donc non, je ne vais pas te dire que demain tu te réveilleras et que tout ira mieux. Mais tu sais ce qui me permet de garder le sourire ? Ce qui m'a permis de monter sur scène et de lui chanter cette reprise en priant du fond de mon âme qu'elle puisse l'entendre ? C'est parce que je ne me suis pas enfermé sur moi-même, je n'ai pas envoyé chier tout le monde. J'ai eu envie, par moment, mais j'ai pris les mains que l'on me tendait, j'ai chialé un bon coup et j'ai pris une grande respiration, parce que je savais très bien que me laisser aller ne servirait à rien, et que je ne ferais que déshonorer la mémoire de celle que je pleurais si je gardais pas les pieds sur terre. Je n'ai pas le guide, je ne compte pas te dire comment faire, mais je peux te faire une seule promesse, celle d'être la main que l'on m'a tendue quand je suis passé par là, et tu auras beau vouloir fuir, je serais toujours derrière toi jusqu'à ce que tu arrives à aller de l'avant, c'est compris ? ». Tu relèves doucement les yeux pour la regarder, un léger sourire triste sur le visage, comme à chaque fois que tu abordes ta mère. Heureux de pouvoir te souvenir d'elle, mais triste de ne pas pouvoir en créer de nouveaux. « C'est pour ça que j'ai besoin d'une amie, aujourd'hui. Les journées comme ça, c'est les pire.. »
Made by Neon Demon


fear
A stranger to the one who raised us. Nameless to the one who named us. Back to the place where it all began, I'm seeing heaven but I fear it's the end © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
 

 If you could see me now ✽ Kassie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Pastorale+Baptème/Complète] Kassie
» Kassie L. Brown ► EMILY RATAJKOWSKI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: MIAMI A MILLION LITTLE FACES :: North Miami :: Wynwood-
Sauter vers: