AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

WOM FETE SES UN AN !

Merci d'être avec nous depuis tant de temps, on vous aime


Une intrigue pleine d'actions est en cours !

Venez vous aussi au FESTIVAL DE MIAMI

Le nouveau classement a été mis en ligne !

A vos rps pour vous aussi être dans les premiers du classement



 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 6
MESSAGES : 828
AGE : 26
CÉLÉBRITÉ : Colson Baker (mgk)
PSEUDO INTERNET : wolfaid
FLORIDIEN DEPUIS LE : 21/08/2016
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★☆☆☆☆☆☆☆
MÉTIER
★☆☆☆☆☆☆☆☆☆
RICHESSE
★★★☆☆☆☆☆☆☆
LIEU DE VIE
★★☆☆☆☆☆☆☆☆
SANTÉ
★★★★★★★☆☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★☆☆☆☆☆☆☆

Raconte moi une histoire


UC ≡ UC

caractère:
Spoiler:
 



✾✾✾


Mes RPs (3/3)

Blyde
Clythea
Nolyde


✾✾✾

I can't be myself without you
Raven UC


✾✾✾

We've been through a lot together
Isis Bonne matinée Thea UC


✾✾✾

Titre
UC UC


✾✾✾

Titre
UC UC


color
Spoiler:
 

avatar

it goes electric - NB
it goes electric - NB




Athéna ➸ ride or die   
Sam 29 Avr - 16:48

ride or die
athéna & clyde


Les roues qui brûlent l'asphalte, le vent qui frappe ton visage à travers les fenêtres grandes ouvertes, recherche d'adrénaline stupide lorsque le sommeil ne veut pas venir. L'avantage de vivre dans ta voiture, nomade dans l'âme, nomade dans le cœur, t'approprier la ville le temps d'une nuit, comme si elle t'appartenait, que rien ne pouvait t'arrêter. Rien, sauf eux, sûrement. Lumières qui scintillent dans le ciel, le bleu et le rouge qui vient s'éclairer dans ton rétroviseur, bruit de sirènes que tu ne connais que trop bien. Simple excès de vitesse, après tout. Le mégaphone qui t'ordonne de te ranger sur le côté et de couper le moteur. Rire nerveux qui s'échappe de tes lèvres. T'arrêter, c'est t'enterrer. Tu as assez dans ta voiture pour te faire enfermer de bonnes années derrière les barreaux, sans compter le meurtre s'ils vérifient ton identité. Entre ton arme à feu non déclarée, le sac d'argent sale sur le siège passager, tu es bon pour finir au trou. Tu ne tiendrais pas. Tu ne pourrais pas passer ta vie dans deux mètres carrés, privé de toute liberté, privé de vivre. Privé de tout. Alors tu accélères, bien sûr. Les mains fermement autour du volant, à enfreindre une dizaine de lois pour prendre de l'avance, à manquer à plusieurs reprises de te prendre un mur au détour d'un virage trop serré, alors que tu vois le pare-choc de la voiture de police se rapprocher dans ton rétroviseur. La seule différence, c'est que toi tu survis, et que tu n'as pas d'alternative que de t'échapper. C'est pourquoi tu arrives assez facilement à les semer, le temps d'un détour derrière un bâtiment, assez pour réussir à te dissimuler dans un parking à étage et de couper le moteur le plus vite, le temps d'entendre les sirènes s'éloigner petit à petit. Tu es tout de même prêt à parier que des renforts sont déjà en route, et que la zone va être ratissée de long en large pour retrouver ce conducteur fou qui vient de débouler dans les rues de Miami. Tu récupères très vite ton sac à dos, l'arme dans ta boite à gants et tu quittes la voiture, fermée à clé bien sûr. Capuche de ton pull que tu viens glisser sur ton visage avant de quitter le parking et t'aventurer dans les petites ruelles pour mettre le plus de distance. Foutus flics, jamais de répit avec eux. Ton seul domicile est corrompu pour les prochains jours, et ça te fait bien chier. La caisse sera probablement recherchée, et tu devras attendre avant de pouvoir rouler à nouveau avec, une fois les preuves maquillées. Il te faudra juste trouver un garage pour te changer la plaque et faire quelques retouches. Un jeu d'enfant. En attendant, tu ne vois qu'un seul endroit pour te réfugier et où crécher, chez elle. Athéna. Elle habite à quelques rues de là, tu devrais pouvoir rejoindre son appartement sans te faire rattraper. Tu prends tout de même garde de ne pas être suivi ou vu, pour éviter de lui attirer des problèmes en débarquant chez elle en pleine nuit avec une voiture de patrouille sur les talons. Une fois hors de danger, tu viens cogner à sa porte, espérant qu'elle ne soit pas de sortie ce soir.
made by black arrow


her song
I never thought for a minute, if you showed me a picture of my life now, that you wouldn't be in it. Took me a couple years to say I loved you, but I meant it. When I said it, wasn't much of a romantic, but you get it
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://wavesofmiami.forumactif.org/t4627-athena-m-euston-dans-l-
GOLDEN PIECES : 3
MESSAGES : 186
AGE : 19
CÉLÉBRITÉ : la belle Taylor Marie Hill.
PSEUDO INTERNET : Hmtbn.
FLORIDIEN DEPUIS LE : 26/04/2017
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★★★★★☆☆☆
ÉTUDES
★★★★★★☆☆☆☆
MÉTIER
★★★★★☆☆☆☆☆
RICHESSE
★★★★☆☆☆☆☆☆
LIEU DE VIE
★★★☆☆☆☆☆☆☆
SANTÉ
★★★★☆☆☆☆☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★★★★☆☆☆☆
DANSE
★★★★★★★★☆☆



ClydeIsaiahJulietNolan



Euston family - When the sadness leaves you broken in your bed. I will hold you in the depths of your despair.



Can see we are the shade, the fire and rain. True work of art is not a thing we change.



Noléna - Inside my heart is breaking. My make-up may be flaking but my smile still stays on.



Never in my life whould I ever set out to be an example for people on how to live their.

avatar

like i would - SOC
like i would - SOC




Re: Athéna ➸ ride or die   
Lun 1 Mai - 13:32

Ride or die.
Clyde & Athéna
I'm comin' at ya cause I know you got a bad reputation. Tonight I'm making deals with the devil and I know it's gonna get me in trouble.

Tu jetas un dernier regard à l'horloge de chez toi. Vingt deux heures indiquait-elle. Deux bonnes heures que tu étais sur ce fichu devoir de chimie qui te cassait la tête tant tu avais du mal à tout assimilé à cause de la fatigue que tu avais. La semaine fut longue. Les entraînements, les travaux pratiques. Tu attendais le week-end comme le Messie. Le week-end comme pour tous les étudiants, c'était ton moment préféré de la semaine. L'unique moment où tu ne culpabilisais pas de sortir cette fausse carte d'identité pour consommer en toute tranquillité. L'unique moment où tu ne culpabilisais pas de n'être pas devant tes cahiers à travailler, chose que tu aurais fortement besoin. Jamais tu n'avais été bonne à l'école, jamais tes parents avaient pu être fiers de voir ton bulletin rempli de bonnes appréciation. Turbulente, bavarde, voilà toutes les petites choses qui se répétaient. Mais malgré ça, malgré le fait que tu n'aimes pas spécialement les cours tu t'étais inscrite à l'université simplement car sans étude, tu te réservais le même sort que Drake. Des petits boulots, souvent illégaux. C'était impossible pour toi de recommencer, c'est d'ailleurs pour ça que tu ne trainais plus trop dans ces quartiers, que tu ne trainais plus trop avec les connaissances que tu avais connu grâce à lui. Puis, ils te faisaient peurs. Si impulsif, froid et fort, n'importe qui pouvait te briser s'il le souhaitait, et ça c'était inconcevable pour toi. On te l'avait trop fait contre ton gré dans le passé. Tu rangeas la feuille, encore une fois tu n'étais pas la fée du logis mais tu te connaissais, si tu ne rangeais pas maintenant tu aurais la flemme de le faire après. Vingt deux heures trente, voilà que tu allumes la télé qui te bercera jusqu'au bras de Morphée. Télévision qui vient remplacer la musique de fond que tu allumes quasiment en permanence. Son qui vient rompre les paroles du protagoniste. On frappe chez toi. Regardant de nouveau l'heure, tu arques un sourcil pensant que c'est certainement encore un gamin qui a trop bu et qui a besoin d'aide. Si tu en avais aidé certains en les dépannant d'eau, de jus de fruit ou de petites choses minimes, il n'y avait pas écrit sur ton front secours populaire. C'est alors d'un pas décidé et prête à lui dire gentiment d'aller se faire voir que tu ouvris la porte. Clyde. Tu fronces les sourcils alors que tu t'écartes de la porte pour le laisser passer. Inconsciemment tu jettes également un petit regard au escalier pour vérifier que personne ne l'a vu rentrer. Clyde, c'est le garçon typique que tu voulais éviter aujourd'hui. Clyde, c'était pas la belle colombe, bien au contraire. Il était d'un noir corbeau comme ceux que tu avais fréquenté, mais lui.. il était différent. Si bien que tu le voyais comme un frère pour toi. Il en savait même plus qu'Armais, car avec Clyde tu les avais vécu les choses. Ton frère lui, c'était quelqu'un de bien, il n'avait pas à savoir ce que tu faisais car après tout son côté protecteur t'aurait embêté. Fermant la porte à double tour, tu te retournes vers ton invité. "Qu'est ce qu'y t'arrives ?" dis tu d'un ton calme qui était habituel avec lui. Question qui se voulait importante tant Clyde pouvait être imprévisible. Parfois il logeait chez toi un jour, deux, puis il repartait à ses occupations. Parfois tu le conviais à manger. Puis parfois, il venait comme ça à l'improviste et ça n'annonçait rien de bon. "Y a des restes dans le frigo si t'as faim. Enfin tu sais très bien que t'es comme chez toi ici." Depuis le temps, il faisait comme parti de la décoration de l'appartement.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 6
MESSAGES : 828
AGE : 26
CÉLÉBRITÉ : Colson Baker (mgk)
PSEUDO INTERNET : wolfaid
FLORIDIEN DEPUIS LE : 21/08/2016
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★☆☆☆☆☆☆☆
MÉTIER
★☆☆☆☆☆☆☆☆☆
RICHESSE
★★★☆☆☆☆☆☆☆
LIEU DE VIE
★★☆☆☆☆☆☆☆☆
SANTÉ
★★★★★★★☆☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★☆☆☆☆☆☆☆

Raconte moi une histoire


UC ≡ UC

caractère:
Spoiler:
 



✾✾✾


Mes RPs (3/3)

Blyde
Clythea
Nolyde


✾✾✾

I can't be myself without you
Raven UC


✾✾✾

We've been through a lot together
Isis Bonne matinée Thea UC


✾✾✾

Titre
UC UC


✾✾✾

Titre
UC UC


color
Spoiler:
 

avatar

it goes electric - NB
it goes electric - NB




Re: Athéna ➸ ride or die   
Lun 1 Mai - 20:02

ride or die
athéna & clyde


Porte qui s'ouvre, à ton plus grand soulagement. Silhouette qui se dessine dans l'encadrement de la porte, la surprise sur son visage. Vu l'heure, tu peux tout à fait le comprendre. Ce n'est pas la première fois que tu débarques à l'improviste chez elle, mais il doit probablement être vingt-trois heures, voire minuit. T'en sais rien. Tu entres tranquillement dans l'appartement, faisant quelques pas pour lui laisser la place de fermer la porte. Tu esquisses un léger sourire lorsque tu la vois vérifier dans le couloir que la voie est libre. « J'suis pas suivi, t'inquiète pas ». Tu prends toujours tes précautions, une habitude pour toi. Toujours couvrir tes arrières. La question tout à fait légitime, à savoir pourquoi tu débarques comme ça chez elle en pleine nuit. Tu regardes son visage quelques instants. « J'te réveille ? Il est quel jour ? T'as cours demain ? ». Notion du temps que tu perds, les jours qui s'enchaînent, pour toi tu n'as ni week-end, ni vacances, tu bosses du lundi au dimanche, tu prends tes congés comme tu le souhaites. L'avantage de ne pas être un réel employé de l'état. Les criminels vivent sur un autre emploi du temps. « On va dire que… ma voiture est bloquée pour l'instant. J'ai peut-être grillé un, deux ou vingt feux rouges. Mais rassure-toi, j'me suis garé loin, les flics m'ont perdu de vu ». Lui confier ton délit de fuite en toute quiétude. Mode de vie qu'elle connait malgré elle, la raison de votre rencontre d'une certaine manière. En temps normal, tu ne fréquenterais pas une fille dans son genre, ne pas vouloir empoisonner une douce fleur de Miami avec le mal qui te ronge, mais lorsque tu as appris pour son petit ami, et autrefois coéquipier, tu as vu rouge et tu lui en as voulu. Et puis tu t'es attaché à elle finalement, sentiment de culpabilité peut-être, ne pas avoir vu les signaux et vouloir te racheter en la protégeant. Comme si tu pouvais être un grand-frère modèle, alors que la stabilité n'a jamais été un adjectif pour décrire ta vie. Pour le coup, c'est plutôt l'inverse puisque c'est elle qui t'héberge, mais le principe est là. « T'façon je pense que je manquais à ton canapé, le pauvre ». Léger rire, sac à dos que tu viens déposer sur le fameux lit de fortune qui sera tien cette nuit. Suite à sa proposition, tu te diriges vers le frigo que tu ouvres, attrapant la première chose comestible qui se glisse sous tes mains. Tu as complètement oublié de manger avec ce délit de fuite. « J'me ferais pardonner pour cette intrusion, promis. Tout ce que tu voudras ». Elle te sauve la vie sans le savoir réellement, et tu lui es redevable dans ce genre de moment. Tu ne te voyais pas passer la nuit à dormir dans la rue en priant que les flics ne te tombent pas dessus pour avoir le temps de récupérer ta voiture.
made by black arrow


her song
I never thought for a minute, if you showed me a picture of my life now, that you wouldn't be in it. Took me a couple years to say I loved you, but I meant it. When I said it, wasn't much of a romantic, but you get it
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://wavesofmiami.forumactif.org/t4627-athena-m-euston-dans-l-
GOLDEN PIECES : 3
MESSAGES : 186
AGE : 19
CÉLÉBRITÉ : la belle Taylor Marie Hill.
PSEUDO INTERNET : Hmtbn.
FLORIDIEN DEPUIS LE : 26/04/2017
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★★★★★☆☆☆
ÉTUDES
★★★★★★☆☆☆☆
MÉTIER
★★★★★☆☆☆☆☆
RICHESSE
★★★★☆☆☆☆☆☆
LIEU DE VIE
★★★☆☆☆☆☆☆☆
SANTÉ
★★★★☆☆☆☆☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★★★★☆☆☆☆
DANSE
★★★★★★★★☆☆



ClydeIsaiahJulietNolan



Euston family - When the sadness leaves you broken in your bed. I will hold you in the depths of your despair.



Can see we are the shade, the fire and rain. True work of art is not a thing we change.



Noléna - Inside my heart is breaking. My make-up may be flaking but my smile still stays on.



Never in my life whould I ever set out to be an example for people on how to live their.

avatar

like i would - SOC
like i would - SOC




Re: Athéna ➸ ride or die   
Lun 1 Mai - 20:48

Ride or die.
Clyde & Athéna
I'm comin' at ya cause I know you got a bad reputation. Tonight I'm making deals with the devil and I know it's gonna get me in trouble.

Fatigue qui submerge en ce vendredi soir. Morphée qui n'allait pas tarder à te prendre vu l'heure. Il était tôt pour d'autres et tard pour toi. Le vendredi c'était toujours le jour où tu finissais KO entre la semaine de cours et ta plus longue journée de travaille. Alors que tu chérissais donc ton lit, on venait te déranger. Sans trop d'envie mais car tu étais après tout humaine, tu partis ouvrir au malheureux ou à la malheureuse qui devait avoir besoin d'aide. Lui ouvrir n'était pas synonyme de l'aider, mais quand ce visage te fit face tu ne pues dicter le discours que tu avais déjà préparé dans ton esprit pour faire comprendre au morveux que tu n'étais pas crésus. Quant à lui c'était différent, pour Clyde tu serais crésus le temps d'un soir à lui donner ce qu'il souhaitait même l'hospitalité s'il le fallait. Tu te retournas aussitôt quand tu entendis sa voix. T'avais cette fâcheuse mauvaise habitude de regarder derrière lui quand il venait, non pas que tu n'avais pas confiance en lui mais car une erreur, une baisse de mégarde pouvait si vite arriver. Après tout, c'était d'ailleurs crétin, si tu te retrouvais face à face avec un flic car Clyde logeait chez toi, tu changerais ton discours, tu trouverais un truc pour le protéger mais bon c'était ton subconscient qui t'ordonnait de le faire. "Désolée, mauvaise habitude" dis-tu d'un sourire timide alors que tu te tournas vers lui. Clyde te regarda, en temps habituel tu lui aurais gentiment dis de regarder ailleurs pour rigoler mais la situation ne méritait pas une de tes blagues. "T'es sous pression ou quoi ? Puis sérieux t'as pas une idée du jour qu'on est ? T'es désespérant tu sais ? On est vendredi alors non j'ai pas cours, j'ai boulot mais je dormais pas encore. T'as eu de la chance t'aurais eu le droit à une humeur de lionne sinon." Pour le coup il avait même réussi à te rendre en pleine forme, il avait aiguisé ta curiosité après tout. Machinalement tu lui demandas ce qu'il venait faire ici, à ton humble avis ce n'était pas une visite de courtoisie puisque sinon il aurait utilisé son téléphone comme à son habitude. Ca devait être grave, et au fond, malgré que ça ne voit pas sur ton visage tu étais inquiète. Tu ne savais pas quelle bêtise ton ami avait encore fait mais tu n'allais pas tarder à savoir. Clyde te disait tout, du moins ce qu'il voulait bien te dire, et ses histoires de boulot ne faisaient pas exception à la règle. Après tout, t'étais apte à le comprendre malheureusement. Tu rigolas à ses explications. D'un à vingt y avait une légère différence qui ne semblait pas lui poser problème à lui, alors que les policiers eux avaient déjà du énumérer toutes les rues dans lesquelles il avait grillé les feux. Tu levas les yeux au ciel, désespérée de lui. "C'est parti de quoi ? Il voulait te contrôler ou t'étais en train de faire une bêtise ?" Evidemment après le délit de fuite qu'il avait fait qu'importe la cause première il y aurait des répercussions, mais ici, chez toi il était en sécurité. Entre autre les flics ne s'aventuraient pas tellement ici les week-end, ils savaient bien qu'ils n'y découvriraient que des gens bien trop alcoolisés. Leur chasse ne serait donc pas concluante à l'upper eastside lieu où tu résiderais encore quelques temps avant de pouvoir te permettre mieux. Ton regard ne quittait toujours pas Clyde qui venait de déposer son sac sur ton canapé. T'avais malheureusement rien de mieux à lui proposer, avec ce que tu touchais tu ne pouvais te permettre qu'une unique chambre, et, depuis le temps, vous vous étiez mit d'accord sur le fait que tu garderais ton lit, et que lui prendrait le canapé. Esquissant un sourire alors qu'un nouveau rire venait résonner dans la pièce tu viens quant à toi, déposer ton derrière sur le canapé. "Tiens, ça m'étonnerait pas ça. Il t'a pleuré toute la nuit dernière." Sarcasme qui quitte ta bouche en réponse à ton ami. "Tout ce que je veux ? Ne me tente pas, j'ai extrêmement mal au dos" déclaras-tu alors que tu t'étalais de tout ton être sur ce qui allait devenir son lit. Tes yeux vinrent chercher le corps de Clyde, un peu plus loin. Tes mains se placèrent sous ton menton afin de te garder la tête haute. "Si je pars demain matin, je te revois le soir ou tu auras déjà fuit ?" Petit pique en plus face à la situation. Tu voulais détendre l'atmosphère, mais pas que, tu tentais de vous détendre. Lui pour le risque qu'il avait prit et les répercussions qui pouvaient s'abattre sur lui s'il se faisait prendre, et toi simplement car sans être au centre des choses, tu n'avais finalement jamais quitté les petites choses illégales que tu faisais.
Made by Neon Demon



I will survive

It took all the strength I had not to fall apart. Kept tryin' hard to mend the pieces of my broken heart.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 6
MESSAGES : 828
AGE : 26
CÉLÉBRITÉ : Colson Baker (mgk)
PSEUDO INTERNET : wolfaid
FLORIDIEN DEPUIS LE : 21/08/2016
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★☆☆☆☆☆☆☆
MÉTIER
★☆☆☆☆☆☆☆☆☆
RICHESSE
★★★☆☆☆☆☆☆☆
LIEU DE VIE
★★☆☆☆☆☆☆☆☆
SANTÉ
★★★★★★★☆☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★☆☆☆☆☆☆☆

Raconte moi une histoire


UC ≡ UC

caractère:
Spoiler:
 



✾✾✾


Mes RPs (3/3)

Blyde
Clythea
Nolyde


✾✾✾

I can't be myself without you
Raven UC


✾✾✾

We've been through a lot together
Isis Bonne matinée Thea UC


✾✾✾

Titre
UC UC


✾✾✾

Titre
UC UC


color
Spoiler:
 

avatar

it goes electric - NB
it goes electric - NB




Re: Athéna ➸ ride or die   
Mar 2 Mai - 19:49

ride or die
athéna & clyde


Sanctuaire que tu viens briser, amener les démons, tes démons, là où ils ne devraient pas. Venir tacheter son innocence déjà sur un fil depuis qu'elle a mis un pied dans ce monde, le deuxième que tu lui repousses. Sauter pieds joints là-dedans c'est sans retour, tu le sais, tu l'as fait. Tu ne veux pas qu'elle connaisse ça. Amitié que tu as scellée le jour où tu as décidé de te soucier d'elle, le jour où toi, le Clyde si froid et distant, l'a accepté dans ton entourage. Porte qu'elle ne t'a d'ailleurs jamais fermé au nez, peu importe l'heure, peu importe la situation. Le mot rédemption n'existe plus dans le vocabulaire d'un type comme toi, il n'est plus autorisé. Tu ne peux qu'en rêver sans jamais l'atteindre, montagne où les roches cèdent sous ton poids, sous le poids de ta vie et de tes actes. Tu l'assommes de question, surtout pour te situer un peu dans l'espace-temps. Tu apprends au passage qu'il est vendredi, et que du coup elle ne se rend pas à l'université, mais au travail. « Oh. Cool. Tu dormiras au boulot c'est pas grave. Humeur de lionne avec moi ? Tu peux pas, tu le sais bien ! ». Large sourire niais sur le visage pour la taquiner. Tu lui dis par la suite les grandes lignes de la raison pour laquelle tu viens de débarquer, et lorsqu'elle te demande un peu plus de détails, tu lèves les mains comme un jugé à tort. « J'ai vu des sirènes, j'ai accéléré, j'suis innocent dans cette affaire ». Tu hausses finalement les épaules avant de te décharger un peu les bras, de ce sac rempli d'argent sale et d'autres babioles en tout genre. Le contenu de toute ta vie, toi le si peu matérialiste en dehors de ta voiture. « J'roulais juste un peu vite. C'est de leur faute pour les feux, fallait arrêter de me suivre ». Innocence que tu viens te justifier alors que tu sais très bien qu'ils ne faisaient que leur job de policier, et toi celui de criminel. La vie comme jeu, deux forces qui s'opposent jusqu'à ce que l'une d'elles soit réduite à néant. Tu as tout de même une certaine avance sur eux, tu n'as rien à perdre, toi. Tu lui promets par la suite de te faire pardonner comme elle le souhaiterait, mais à peine la phrase sortie, tu commences déjà à la regretter. Tu viens te frotter le menton avec ta main libre, prenant un air penseur le temps de quelques secondes seulement. « Faut peut-être pas abuser ! Mais t'as compris l'idée. Déjà que t'es en train de massacrer mon lit, alors… ». Ton regard qui se pose sur elle, étendue sur son canapé, alors que tu restes debout encore quelques instants, le besoin de t'étirer un peu les jambes, après avoir fuit la police les fesses clouées sur un siège. « T'as pas de la bière par hasard ? Où ça serait trop abuser de ton énorme et magnifique hospitalité qui me touche droit au cœur ? ». Mains que tu portes à la hauteur de l'organe vitale cité, nouveau sourire sur tes lèvres, paraitre ange sous ce visage de démon. Insolence dans le ton, parce qu'à l'inverse d'une personne normale, ce délit de fuite t'a procuré adrénaline et tu te sens en pleine forme, loin d'être inquiété. Tu es déjà recherché depuis une dizaine d'années, alors ce n'est qu'une banalité parmi tant d'autres pour toi. Un jeu d'échec géant dans cette ville. Tu te rapproches finalement du canapé, te laissant tomber dans ce dernier au niveau de ses jambes, à l'opposé de son visage que tu ne quittes pas des yeux suite à sa question. « Tu risques probablement de me revoir le soir, désolé. Même si je sais que t'en es folle de joie. Sans ma caisse, j'peux pas faire grand-chose. Tu fais quoi, comme horaire ? ».  Paroles que tu comptes tenir, Athéna que tu n'as pas beaucoup vu ces derniers moments et compagnie que tu apprécies malgré tout. « Je passerais te remplir ton frigo, tiens, il fait peine à voir. Et pis ça m'occupera ». Ton dos que tu laisses s'appuyer contre le dossier du canapé, à appuyer ta tête dessus pour la laisser se basculer légèrement en arrière. « Et toi, tu me prépareras le petit-dej avant de partir ? Un truc royal apporté sur le canapé ? »
made by black arrow


her song
I never thought for a minute, if you showed me a picture of my life now, that you wouldn't be in it. Took me a couple years to say I loved you, but I meant it. When I said it, wasn't much of a romantic, but you get it
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://wavesofmiami.forumactif.org/t4627-athena-m-euston-dans-l-
GOLDEN PIECES : 3
MESSAGES : 186
AGE : 19
CÉLÉBRITÉ : la belle Taylor Marie Hill.
PSEUDO INTERNET : Hmtbn.
FLORIDIEN DEPUIS LE : 26/04/2017
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★★★★★☆☆☆
ÉTUDES
★★★★★★☆☆☆☆
MÉTIER
★★★★★☆☆☆☆☆
RICHESSE
★★★★☆☆☆☆☆☆
LIEU DE VIE
★★★☆☆☆☆☆☆☆
SANTÉ
★★★★☆☆☆☆☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★★★★☆☆☆☆
DANSE
★★★★★★★★☆☆



ClydeIsaiahJulietNolan



Euston family - When the sadness leaves you broken in your bed. I will hold you in the depths of your despair.



Can see we are the shade, the fire and rain. True work of art is not a thing we change.



Noléna - Inside my heart is breaking. My make-up may be flaking but my smile still stays on.



Never in my life whould I ever set out to be an example for people on how to live their.

avatar

like i would - SOC
like i would - SOC




Re: Athéna ➸ ride or die   
Jeu 4 Mai - 3:03

Ride or die.
Clyde & Athéna
I'm comin' at ya cause I know you got a bad reputation. Tonight I'm making deals with the devil and I know it's gonna get me in trouble.

Vieil ami qui vient détruire ta tranquillité, qui vient ruiner ton sommeil à une heure tardive. Qui vient accompagné de ses problèmes dans ton antre. Lieu où il sera à l'abris, il le sait. Porte toujours ouverte pour celui qui a été là quand personne ne l'était, celui qui t'a permit de faire fuir un vieux démon de ton adolescence. Reconnaissance que tu lui devras peut-être pour la vie, que tu payes par tes actes qui veulent bien plus dire que de simples mots qui, de toute manière ne quitteront jamais ta bouche. Non pas que tu ne le pensais pas, non pas car il ne le méritait pas mais simplement car votre relation s'était bâtie sur quelques choses de plus fort que des remerciements, que sur des mots-doux. Il avait beau te connaitre, savoir qui tu étais à l'intérieur face à lui tu n'avais aucune crainte, aucune peur. Il était le remède de tes maux quand rien n'allait. Un second Aramis dans ton coeur. Face à celui qui t'harcelais de question tu restas abasourdie quelques secondes. Il te désespérera toujours, à ne pas savoir quel jour on pouvait être alors qu'il a un téléphone. C'était bien quelque chose qui ne t'arriverait jamais tant ton téléphone était indispensable à ta vie, tant quand tu t'ennuyais tu pouvais le regarder six fois à la minute. Tu arquas un sourire face à sa réflexion, levant par la suite les yeux au ciel. "T'es partisan du licenciement maintenant ? Non, bon t'as raison j'en suis pas capable mais me cherche pas qui sait je pourrai me lever du mauvais pied." Faible menace que tu ne mettras jamais en marche par ta propre envie, préférant la bonne humeur qui était rare en toi. Clyde était partisan de ta bonne humeur, à te faire rire à une heure pareille, en levant les bras en l'air comme si tu le pointais d'un gun, comme si ton accusation était une arme. Tu rigolas, l'innocence et le prénom Clyde c'était un oxymore à part entière. "Ok, ok je te crois." Regard en biais qui voulait tellement en dire sur le fond de ta pensée. Le croire innocent peut-être cette fois-ci mais se méfier de la naïveté dont tu pouvais faire preuve quant aux aveux de ton ami. Après tout il devait bien lui arriver de ne pas tout te dire, de te garder loin de ses autres soucis quotidiens. Façon sûrement pour lui également de te protéger à sa manière, de ne pas te mettre forcément dans ses fautes. "Ah oui tu leur diras ça si un jour tu te fais prendre, que c'est leur faute. Je pense ils vont te libérer même sans caution." Coussin qui vole de l'autre côté de l'appartement pour tenter de le toucher, pour lui faire payer l'affront de t'avoir réveillé, pour lui faire payer la malice dans ses propos quant à demain à ton boulot. Clyde qui voudrait quand même se faire pardonner, à accepter tout ce que tu lui demanderas. Idée derrière la tête que tu déclaras par sous entendu sachant qu'il ne le fera pas et que tu pourras rester dans ta douleur encore quelque temps. Air pensif sur son visage qui donna au tien un air indigné quand ton canapé vint à changer de pronom personnel pour devenir sien. Clyde qui continua sur sa lancée à te demander si dans ce qu'il te restait on pouvait trouver des bières. Y avait bien que lui pour en boire une à une heure si tardive sans occasion particulière. T'étais pas une fan de bière, préférant la vodka à cette boisson si faible en alcool. Ton ami a qui tu n'avais pas pensé en allant faire les courses la dernière fois, ne sachant pas quand tu allais le revoir. Lui aussi, à venir quand bon lui semblais, sans prévenir, il en payait le prix. "J'ai pas de bières, mais j'ai mieux.. J'ai du thé vert." Sourire malicieux pleine d'audace, de provocation dans tes paroles. Ecrasement auquel tu avais le droit en guise de punition. A simuler quelques instants un mal qu'il t'occasionnait. A simuler d'une meilleure façon encore que certains joueurs de football sur le terrain, à la recherche d'un geste doux de sa part qui ne viendra probablement jamais. Question que tu lui posas, à savoir si tu allais le revoir ou non demain. Réponse que tu voulais positive pour ne pas avoir à chercher de la compagnie au milieu d'inconnu transpirant que tu méprisais toutes les semaines un peu plus. "J'en suis toute emballée ! Non sérieusement ça me fait plaisir de te voir, depuis le temps." Petit silence que tu installais le temps de te remémorais le tableau des horaires que tu avais vu quelques heures auparavant. "Dix heure, dix huit heures. On mange ensemble le midi ?" Toi qui comptais bien profiter de tout le temps qu'il t'accordait, y comprit durant tes pauses du midi s'il le fallait. A ne jamais savoir quand tu le reverras, quand tu reverras son sourire, ses tatouages et ses cheveux mal coiffés. Clyde qui osa parler de ton réfrigérateur vide mais grâce auquel tu allais gagner des courses. Sourire débile sur le visage, à te retourner sous lui pour finalement te retrouver sur le dos, à avoir tes yeux braquaient sur son visage. "C'est gentil ça ! Je te laisserai le double des clefs sur la table du coup. Tu les perds, je te tape ok ?" Sourire intensifiée pour bien lui faire comprendre que malgré que tes menaces furent fausses, il devait néanmoins en faire attention. C'était le seul double que tu avais, et payer pour un nouveau trousseau ça rentrait pas dans ton compte banquier de ce mois-ci, ni probablement dans celui encore d'après. Visage de Clyde que tu perdis finalement quand il le bascula en arrière, tes yeux vers le plafond à écouter sa commande. A se croire chez toi, à croire que tout lui est du grâce à l'hospitalité mais geste qui ne te dérangeais pas si tu étais à l'heure. "Va pour le petit déjeuner apporté sur le canapé en échange tu me promets de te faire discret demain..et toute la semaine ? J'ai pas envie que tu coules Clyde alors oui je sais que t'es fort, qu'ils ne t'auront jamais mais sait on jamais." Paroles sincères presque bien trop gentilles, qui témoignaient peut-être un peu trop de ton attachement pour lui, mais les voilà dîtes à ne plus pouvoir retourner en arrière. Assumer ce que tu as dit même si cela te devras des taquineries, au moins tu avais été sincère. Tu lui avais dit le fond de ta pensée, et ce que tu ressentais.
Made by Neon Demon



I will survive

It took all the strength I had not to fall apart. Kept tryin' hard to mend the pieces of my broken heart.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 6
MESSAGES : 828
AGE : 26
CÉLÉBRITÉ : Colson Baker (mgk)
PSEUDO INTERNET : wolfaid
FLORIDIEN DEPUIS LE : 21/08/2016
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★☆☆☆☆☆☆☆
MÉTIER
★☆☆☆☆☆☆☆☆☆
RICHESSE
★★★☆☆☆☆☆☆☆
LIEU DE VIE
★★☆☆☆☆☆☆☆☆
SANTÉ
★★★★★★★☆☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★☆☆☆☆☆☆☆

Raconte moi une histoire


UC ≡ UC

caractère:
Spoiler:
 



✾✾✾


Mes RPs (3/3)

Blyde
Clythea
Nolyde


✾✾✾

I can't be myself without you
Raven UC


✾✾✾

We've been through a lot together
Isis Bonne matinée Thea UC


✾✾✾

Titre
UC UC


✾✾✾

Titre
UC UC


color
Spoiler:
 

avatar

it goes electric - NB
it goes electric - NB




Re: Athéna ➸ ride or die   
Sam 6 Mai - 14:30

ride or die
athéna & clyde


Rire qui s'échappe de nouveau de tes lèvres suite à sa réplique. Tête que tu penches légèrement sur le côté. « Partisan du licenciement ? J'ai jamais eu de contrat de travail, tu sais… Ah ? J'attends avec impatience le jour où tu te lèveras du mauvais pied dans ce cas ! ». Croyance qu'elle t'accorde suite à tes explications, à ton innocence que tu clames alors que vous savez très bien, elle comme toi, que tu es bien loin d'être le plus innocent dans toute cette ville. Athéna qui connait très bien ton mode de vie, de toute manière. Tu as confiance envers elle, tu sais qu'elle ne te tournera jamais le dos. Bien sûr, la vérité doit par moment être arrangée, pour ta propre protection et celle de tes clients, mais tu n'as aucune raison de lui mentir si elle en venait à te poser des questions. Coussin que tu viens attraper lorsqu'elle le jette dans ta direction, à prendre un air surpris sur le visage. « Putain sérieux ? Tu penses que ça marcherait ? ». Coussin qui retourne très vite à l'envoyeur après l'avoir interrogé sur les bières. Bières qu'elle ne possède pas, d'ailleurs. A ton plus grand désarroi. Tu n'aurais pas dit non à une petite bière pour finir cette soirée. Thé vert qu'elle te propose, yeux que tu roules vers le ciel à cet affront. Ton poids que tu viens gentiment appuyer sur ses jambes, comme simple vengeance pour ne pas avoir de bières. Athéna qui vient souligner ta présence, et le plaisir qu'une telle venue lui faisait. Même si tu étais prêt à parier qu'elle aurait préféré une visite autre qu'en plein milieu de la nuit, à l'improviste. « Moi aussi, moi aussi. Ça faisait longtemps ! ». Tu lui demandes ses horaires, suite à sa question de savoir si tu seras toujours là à son retour ou non. Manger ensemble, qu'elle te propose. Tu n'as aucun plan pour la journée de demain, de toute manière. « Aaah tranquille, tu bosses dur dis-moi ! Ouais bien sûr. J'te rejoins à ton boulot et on voit là-bas ? ». Proposition de remplir son frigo, pour te racheter d'avoir débarqué de nulle part dans sa tranquillité. Sourire forcé que tu lui rends lorsqu'elle aborde le double des clés. « Mais bien sûr. J'hésitais à les vendre au plus offrant pour un cambriolage ». Jambes que tu viens lui libérer, les passants sur les tiennes pour mieux te caler dans le canapé, posant tes mains dessus alors que ton visage se bascule en arrière. Petite plaisanterie sur le petit-déjeuner, mais qu'elle accepte très vite. Avec une condition, bien sûr. Celle de te faire discret pour le reste de la semaine, d'éviter les ennuis. « Elle s'inquiète, c'est mignoooon ». Sourire en coin que tu lui offres, mais préoccupation qui te touche quand même. Mode de vie dangereux mais vital. Les dépenses qui doivent être réglées. A commencer par l'université de ta demi-sœur, même si tu essaies de mettre le plus de distance entre vous deux, pour son bien, tu ne rates jamais la date pour lui envoyer l'argent. Vu votre passée, elle n'a jamais vraiment eu le droit à la bourse, et puis tu lui dois bien ça pour l'avoir mêlé dans le gang il y a des années en arrière. Pour le moment tu arrives à garder le rythme, lui versant de l'argent, tout en gardant quelques billets de côté pour toi. « La bonne nouvelle, c'est que je peux pas bosser sans ma voiture comme je l'ai dit. Dooonc, je ne vais pas faire grand-chose de toute la semaine. Mais faudra bien que je finisse par y retourner, surtout après une semaine de vacances. Je serais prudent, ne t'en fais ». Sourire en toute honnêteté que tu diriges dans sa direction, joignant ton regard au sien. Tu sais que tu ne peux plus te permettre de te la jouer solitaire, que des gens tiennent à toi. A commencer par Raven, déjà, mais également ta demi-sœur, et tes amis proches dont fait partie Athéna. Tes actions ont toutes des conséquences, directes ou indirectes sur le petit monde qui t'entoure. Tu ne te soucies que d'un petit nombre de personnes sur terre, mais lorsque tu le fais, c'est à cent pour cent. Tu ne veux pas causer du tort aux personnes qui ont de l'importance à tes yeux. Seulement, tu ne peux que promettre de faire attention, pas de réussir.
made by black arrow


her song
I never thought for a minute, if you showed me a picture of my life now, that you wouldn't be in it. Took me a couple years to say I loved you, but I meant it. When I said it, wasn't much of a romantic, but you get it
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://wavesofmiami.forumactif.org/t4627-athena-m-euston-dans-l-
GOLDEN PIECES : 3
MESSAGES : 186
AGE : 19
CÉLÉBRITÉ : la belle Taylor Marie Hill.
PSEUDO INTERNET : Hmtbn.
FLORIDIEN DEPUIS LE : 26/04/2017
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★★★★★☆☆☆
ÉTUDES
★★★★★★☆☆☆☆
MÉTIER
★★★★★☆☆☆☆☆
RICHESSE
★★★★☆☆☆☆☆☆
LIEU DE VIE
★★★☆☆☆☆☆☆☆
SANTÉ
★★★★☆☆☆☆☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★★★★☆☆☆☆
DANSE
★★★★★★★★☆☆



ClydeIsaiahJulietNolan



Euston family - When the sadness leaves you broken in your bed. I will hold you in the depths of your despair.



Can see we are the shade, the fire and rain. True work of art is not a thing we change.



Noléna - Inside my heart is breaking. My make-up may be flaking but my smile still stays on.



Never in my life whould I ever set out to be an example for people on how to live their.

avatar

like i would - SOC
like i would - SOC




Re: Athéna ➸ ride or die   
Ven 26 Mai - 21:25

Ride or die.
Clyde & Athéna
I'm comin' at ya cause I know you got a bad reputation. Tonight I'm making deals with the devil and I know it's gonna get me in trouble.

Les différents sujets qui se suivent, qui n'ont presque aucun lien logique mais tu perds pas le nord. Même la fatigue ne viendra pas à bout de la force que tu puises en toi pour l'écouter. Pendant des heures s'il faut parce qu'il en a toujours des choses à te dire à chaque retrouvaille. "J'oubliais mais c'est pas une raison pour me chercher." Moue faussement embêté par ses paroles que tu fais, alors qu'il n'en est rien. Tu ne contrôle pas ton humeur changeante, surtout pas à ton réveil. Peut-être qu'il en sera épargné, peut-être pas. A voir selon la durée de son séjour. Qui durera longtemps tu l'espères. Puis la conversation qui diverge, comme Clyde qui se balance sur le sol de ton appartement, comme le coussin qui passe d'un point à un autre dans un laps de temps record. Le ton ironique qui règne face à tes paroles qui l'étaient tout autant. Comme si les flics étaient coopératifs, comme si leur mettre la faute sur eux pourrait empêcher la peine capitale. "Qui ne tente rien, n'a rien." A répondre par des phrases toutes faites assez stupides à ton gout. Simplement car rien ne convenait plus que ces mots, même si tenter serait bien plus risquer que de ne rien dire. Après tout, Clyde devait le savoir bien mieux que toi puisqu'à chaque fois qu'on t'avait interrogé on ne t'avait jamais fait porter le chapeau. Des questions futiles auxquelles tu répondais par des mensonges s'il le fallait. Clyde qui devait connaitre le mensonge, mais pas avec toi, pas avec ceux qu'il aime. Impossible, il était bien trop loyal et bien trop lourd quand il vint s'installer sur tes faibles jambes. Sa présence que tu ne peux plus oublier maintenant qu'il appuie sur un nouveau sens. Le plaisir de sa présence que tu partages avec lui, alors qu'il fait de même. Le coupable de la durée de cette absence que tu aimerais soulignée mais il devait déjà savoir pour que tu en rajouts une couche. Sa vie qui devait être éprouvante en ce moment. Le sens de cette vie que tu ne reprendras jamais si on te laissait le choix. Le sens d'une vie nouvelle qui apparait devant toi depuis que le diable a quitté ta vie, depuis que ton démon le plus récent est parti. Laissant place aux plus anciens que tu arrives à contrôler le plus souvent. Par habitude. "On fait ça." Un sourire qui se dessine sur ton visage quand il accepte de partager un moment de plus avec toi. Comme s'il était courtisé, comme si son emploi du temps l'en aurait empêché..tu ne sais pas. Tu veux juste profiter de lui.  Sourire faux sur son visage quand tu le menaces. Tes menaces qui n'ont pas l'air de lui faire peur, comme par rapport au réveil il te cherche, te titillant et si ce n'était pas lui t'aurais répondu. "Vu tout ce qu'il y a de précieux ici, tu pourrais en tirer un bon prix." Mensonge ou ironie tu ne sais pas, cet appartement qui n'est que taudis à tes yeux. A te plaindre sans cesse le temps que l'argent te permette de trouver mieux. Le boulot qui croulera s'il le faut pour pouvoir partir au plus vite, car t'as voulu prendre ton indépendance si jeune. Ne plus dépendre de ta mère uniquement car la voir dans cette maison seule te rappelle que de mauvais souvenirs, que le manque d'un père perdu à jamais. Les gens que tu aimes que tu aimerais tant protégé, comme tu n'as pas pu le faire pour ton père et ton frère. L'incapacité d'aider, alors tu ne te sers que des mots pour faire passer le message. Tu ne veux pas le perdre lui en plus, ce serait bien trop dur à supporter. De le voir derrière les barreaux après tout ce que vous avez vécu. C'était inconcevable et impensable. Tes yeux qui roulent vers le haut car tu ne trouves pas ça mignon, ça t'embête de devoir te soucier d'une personne en plus mais tu ne peux t'empêcher de le faire pour lui. Alors parfois t'aimerais qu'il arrête tout, qu'il se repentisse. Que comme toi il trouve une autre destinée puisqu'après tout il en était capable. Il aurait des gens derrière lui, il aurait une nouvelle chance, mais à voir s'il souhaite la prendre. "D'accord. Mhh.. merci." Les mercis et pardons qui ne veulent jamais sortir mais tu lui en dois bien un, car il fera l'effort de faire attention et à tes yeux c'est déjà important. 
Made by Neon Demon


:
 



I will survive

It took all the strength I had not to fall apart. Kept tryin' hard to mend the pieces of my broken heart.
Revenir en haut Aller en bas
 

 Athéna ➸ ride or die

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maximum Ride RPG - Partenariat
» Et les athéniens s'atteignirent...! ~ Pv Luc
» Mieux comprendre le manga à Athée sur Cher
» athéna perséphone zubrowka ☞ hey baby (uc).
» Traité d'athéisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: MIAMI A MILLION LITTLE FACES :: North Miami :: Upper Eastside-
Sauter vers: