AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

WOM FETE SES UN AN !

Merci d'être avec nous depuis tant de temps, on vous aime


Une intrigue pleine d'actions est en cours !

Venez vous aussi au FESTIVAL DE MIAMI

Le nouveau classement a été mis en ligne !

A vos rps pour vous aussi être dans les premiers du classement



 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 375
MESSAGES : 1121
AGE : 25
CÉLÉBRITÉ : Mimi Elashiry
PSEUDO INTERNET : Mils
FLORIDIEN DEPUIS LE : 10/04/2017
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★★★★☆☆☆☆
ÉTUDES
★★★★★★★☆☆☆
MÉTIER
★★★☆☆☆☆☆☆☆
RICHESSE
★★★★★☆☆☆☆☆
LIEU DE VIE
★★★★★★☆☆☆☆
SANTÉ
★★★★★★★★☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★★★★★★☆☆
PATIENCE
★★☆☆☆☆☆☆☆☆


HISTOIRE

Née en Autriche le 17 mai 1992 -a la double nationalité Autrichienne et Américaine - a toujours été une vrai casse cou - aime le sport depuis petite, encouragée par son père soldat - a une passion pour le risque - tien à sa liberté plus que tout autre chose - a un tempérament impulsif - déteste l'inactivité et rester enfermée - a eut un casier très tôt d'abord pour du vandalisme - est toujours en vadrouille quelque part - ne décroche jamais ou presque son téléphone et n'écoute jamais son répondeur - A quitté l'Autriche à ses 15 ans pour suivre son meilleur ami- Surf tout les jours depuis son arrivée en Floride - Est incapable de garder un job ou un petit ami car elle juge les deux trop contraignants - n'a jamais eu d'histoire sérieuse - N'accorde aucune importance à ce que les gens peuvent penser d'elle - Ne se prive de rien et fais tout ce qui lui passe par la tête - A été en prison avec son meilleur ami lorsqu'ils se sont fait arrêter après le vol d'une voiture, c'est la pire période de sa vie, bien que son meilleur ami Alec ce soit accusé à sa place elle a passé les 7 plus longs mois de sa vie derrière les barreaux et n'aurait surement pas supporté la captivité si Alec n'avait pas été avec elle .

CARACTERE

Sportive - Libre - Plutôt extravertie - Ne prend rien très au sérieux - fêtarde - rebelle - accro à l'adrénaline - entière - impulsive - aventurière - impatiente - pétillante - têtue - insatiable - allergique au contrainte - infatigable - malicieuse

LIENS

ALEC, meilleur ami.
Whenever this world is cruel to me
I got you to help me forgive
When things turn out bad
You know I'll never be lonely


ALYSSA, meilleure amie.
You can count on me like 1, 2, 3
I'll be there
And I know when I need it
I can count on you like 4, 3, 2
You'll be there


KALLEN, ami proche
On the road again
I just can't wait to get on the road again
The life i love is makin' music with my friends
And i can't wait to get on the road again


BLAI, ami proche.

So no one told you life was gonna be this way
It's like you're always stuck in second gear,
When it hasn't been your day, your week, your month or even your year, but
I'll be there for you, 'cause you're there for me too


JULES, amie proche

For one so small
You seem so strong
No matter what they say
You'll be here in my heart


৩ ৩ ৩ ৩ ৩
Clyde T. Boone Depuis une rencontre hasardeuse chez le tatoueur, une amitié un peu particulière lie les ces deux là. S'ils s'entendent parfaitement, leurs indifférence pour la bienséance et leurs mépris des règles prennent une autre dimension lorsqu'ils se retrouvent. Alors afin de limiter les dégâts, ils ne cherchent pas à se contacter mais attendent plutôt de se rencontrer au détour d'une rue, ou accoudé à un comptoir quelconque. Matthew Evans Ces deux là auraient pu penser qu'ils n'avaient que leurs cours de journalisme en commun. Mais ils ont plus, ils ont Alyssa et cette place importante qu'elle occupe dans leurs vies respectives. Outre Alyssa, ils aiment tous les deux le sport, alors vous trouverez Parker sur les gradins pour chaque match de l'équipe de Matthew pour l'encourager. Pancarte, cris, commentaires, une vraie fan S. Pierce Vaughn rencontré par le biais de leur meilleur ami en commun Alec, ils passent depuis de bon moment ensemble, que ce soit en soirée, ou non. Ils partagent une sorte d'hyperactivité qui doit être éprouvante à supporter lorsqu'ils sont ensemble. Ils expriment leur affection d'une manière bien particulière, puisqu'ils prennent tous deux un malin plaisir à se faire des petites crasses, ce qui les amusent beaucoup. Laurel R. Bourgeais Rencontrée au lycée, les filles ont fait connaissance par le biais de Alec, avec qui Laurel avait sympathisée. Elles se sont tout de suite bien entendu, ce qui était une chance puisque l'une comme l'autre était toujours fourée avec Alec. Lorsque les choses se sont tendues entre Alec et Laurel,  Parker était bien entendu au courant, étant ce qu'elle ait elle n'avait pas passé des heures à discuter avec l'un ou l'autre sentiment, elle n'avait pas donné de conseils, pour être honnête la plupart du temps elle ignorait le sujet.. Puis Laurel avait perdu son frère, et son comportement avait changé, se rapprochant de celui de Parker qui était présente à sa façon,elle était l'amie avec qui ont se changer les idées. Les filles s'étaient rapprochées, traînant ensemble dans toutes sortes de soirées. Et lorsque l'une ou l'autre avait besoin de faire une pause, de se retrouver, elles allaient à la plage, planche sous le bras et pouvait passer des heures et des heures à surfer. Aelys I. Tollererg c'est la cousine d'Alec, et il l'adore, alors bien évidemment les deux jeunes femmes ont été amenées à se rencontrer à plusieurs reprises. Mais finalement elle ne se connaisse pas encore très bien toutes les deux, elles sont toujours en groupe quand elles se croisent et non jamais réellement parlé. Lucy I. Woodburn les deux jeunes femmes n'ont fait que se croiser jusqu'à maintenant, mais pour une raison ou pour une autre la présence de l'une irrite l'autre et inversement. Juliet E. WindsorParker a rencontré Juliet par le biais de Blai, les deux étudiante s'étaient rapidement bien entendu, Parker aimait la complexité de la personnalité de la jolie blonde, elles partageaient leur goût de l'aventure, une curiosité pour le monde qui les entourent, et quand elles avaient une idée en tête ce n'était pas la peine d'essayer de discuter. Mais Juliet était tombé enceinte et elle était sortie de la vie de Blai du jour au lendemain. Parker n'était pas le genre de personne qu'on venait trouver pour discuter sérieusement, mais sans qu'il lui en parle elle avait constaté les répercussions sur la vie de son ami, et elle n'avait pas pût s'empêcher de le reprocher à Juliet, elle ne comprenait pas. Aujourd'hui elle repointe le bout de son nez dans la vie de Blai, une magnifique petite fille sous le bras. Et Parker ne peut pas s'empêcher de se faire du soucis pour le professeur, elle n'est pas du genre à se prendre la tête d'habitude, et pourtant elle ne peut s'empêcher de garder un œil sur l'évolution de la situation. Parfois elle ressent une certaine nostalgie quant à Juliet, elle regrette l'amie qu'elle a perdue. Juliet C. Johnson C'est pas vraiment avec Juliet que Parker a un problème, ce serait plutôt avec sa mère, cette femme qui défendait le proprio de la voiture qu'elle avait volée puis accidentée. Elle ne peut pas s'empêcher de lui en vouloir, surement parce qu'elle ressemble vraiment à sa mère, et croiser son regard lui fait repenser à la prison, la pire période de sa vie.


avatar
En ligne

break the rules - ΑΞΔ
break the rules - ΑΞΔ




Take a break (Jules)   
Lun 1 Mai - 22:16

« Take a break »

Tout de suite après avoir subi ton dernier cours de la journée tu étais rentrée chez toi, tu avais sérieusement bossé pendant 2 heures avant de visser de nouveau ton chapeau sur ta tête et de claquer la porte de ton appartement derrière toi. C'était le problème en période d'examen, t'étais plus ou moins obligée de faire preuve de sérieux pendant tes cours, et comme le redoublement était inenvisageable pour toi, hors de question de foirer si près du but. Seulement voilà le sérieux, c'était pas toi. Ça marchait pendant un temps bien sûr, mais chaque fois que tu passais plusieurs heures à travailler, il fallait ensuite que tu sortes, tu en avais besoin. Ce système basé sur la récompense tu l'expérimentais depuis toujours, et tu n'avais jamais rencontré de problème dans ton parcours scolaire. Tu ne savais pas pourquoi tu étais comme ça, mais dès qu'il fallait que tu fasses quelque chose de vaguement contraignant, tu te récompensais en t'offrant un tour en ville, une bonne séance de sport, une bière avec des amis, ou une bonne soirée. Il était 17h quand tu retrouvais enfin la rue, le soleil, plus timide mais toujours là, le vent dans tes cheveux, en définitive tout ce que tu aimais appeler ''la vraie vie''.

Tu flânais un moment sans grand objectif, tu marchais souvent, tout le temps pour ainsi dire, tu adorais ça. Tu croisais des gens que tu regardais sans voir, il semblait qu'ils allaient tous quelque part, qu'ils avaient des choses à faire, et toi au milieu de tout ce monde, tu te promenais pour te promener, sans aucun but,  tu appartenais au même monde, mais ne suivais pas les mêmes codes. Tes pas te menèrent presque malgré toi devant une célèbre enseigne de café. Tu t'offrais une pause ne voyant aucune raison de te priver de ce plaisir maintenant que tu étais arrivée ici. Assise derrière ton café, tu traînais sur les réseaux sociaux faisant défiler les nouveautés sans même les lire. Soudain, sans savoir comment tu avais pensé à ça pour finir ta soirée, tu eus une idée très claire de la personne avec qui tu voulais être: Jules. Et tu savais exactement ce que tu voulais faire aussi. Un sourire étirait tes lèvres, tu étais déjà emballée par cette nouvelle perspective. Alors tu envoyais un message à Jules, histoire de voir si elle aussi était emballée. Tu buvais ton café, tapant des ongles sur la table en bois en attendant une réponse de ton amie, ouais la patience ça n'avait jamais vraiment été ton fort, t'essayais de travailler là dessus mais c'était comme les pseudos résolutions de la nouvelle année, t'avais beau prendre les mêmes tous les ans, t'avais pas réussi à en tenir une seule plus de trois mois.

Les contraintes non plus c'était pas ton truc. Et c'est un point commun que tu partageais avec Jules, tu souris en repensant à votre rencontre fortuite, tu étais dans un bar, comme ça t'arrive régulièrement, et tu n'avais pas su te taire lorsqu'on t'avait demandé d'éteindre ta cigarette alors que tu étais en terrasse. La tension était rapidement montée et tu pensais que ça allait encore mal tourner, puis cette fille brune c'était mêlée à la dispute prenant ta défense, avant que tu es le temps d'éprouver de la reconnaissance le premier coup partait. Les choses dérapèrent rapidement, c'est une vraie bagarre qui venait de se déclarer, et cette jolie brune qui t'avait défendue en était au cœur. Alors que les choses commençaient à tourner mal et que le patron menaçait d'appeler les flics, tu avais joué des coudes pour attraper cette inconnue par la veste et la sortir de là. Vous aviez couru sur deux pâtés de maisons, histoire d'être bien sûr qu'on ne vous rattraperait pas. La prison tu avais déjà donné une fois, hors de question que tu y retournes. Alors que tu essayais de reprendre ton souffle les mains sur les genoux, elle avait déclaré qu'en plus elle détestait l'odeur de la clope. C'est à partir de là que tu as décidé que tu adorais cette fille. Votre relation avait beaucoup évolué depuis, vous aviez passé plus de temps ensemble et tu t'étonnais toujours de vos similitudes, il y avait beaucoup d'elle en toi et inversement.

Tes yeux s'accrochèrent à ton téléphone en le voyant vibrer devant toi, tu t'en emparais avec précipitation et ton sourire s’élargit davantage. Elle était partante. Nouveau message est le rendez-vous était fixé pour dans la demi heure suivante. Tu engloutis ton café, tu avais mieux à faire maintenant, à savoir aller vous chercher une petite bouteille pour cette soirée. Tu marchais à grandes enjambées jusqu'à l'épicerie la plus proche, tu hésitais et finis par te décider pour une bouteille de rhum que tu laissais dans le sac qu'on t'avait donné, tu ne portais jamais de sac à main, tu trouvais ça encombrant. Puis avec enthousiasme tu allais jusqu'à la plage, à la vitesse à laquelle tu te déplaçais, tu arriverais sûrement la première.
Tu parcourais la plage des yeux, aucune trace de la jeune brune que tu avais prévu de retrouver, rien ne pouvant entacher ton enthousiasme tu repérais un coin un peu plus loin où vous seriez tranquille, tu allais à l'endroit souhaité et te laissais tomber, enlevant déjà une boots pour la vider du sable récolté sur ce court trajet
014 © Lunay's invention




"Don't stop me now "

Tonight I'm gonna have myself a real good time
I feel alive and the world turning inside out yeah
And floating around in ecstasy
So don't stop me now don't stop me
'Cause I'm having a good time having a good time
♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 14
MESSAGES : 122
AGE : 24
CÉLÉBRITÉ : Shelley Hennig
PSEUDO INTERNET : Clara, Clarouche pour les intimes. Mais aussi Captain Caca.
FLORIDIEN DEPUIS LE : 30/04/2017
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★★★☆☆☆☆☆
ÉTUDES
★★★★★★★☆☆☆
RICHESSE
★★★★★☆☆☆☆☆
LIEU DE VIE
★★★★★☆☆☆☆☆
SANTÉ
★★★★★★★★★☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★★★☆☆☆☆☆
VIOLENCE
★★★★★★★☆☆☆

ENRIQUEPARKERTRAVISALECELSIESOLVEIG



BLOW A KISS, FIRE A GUN
Don't look for a pretty face, it will turn old one day. Don't look for a soft skin, it will wrinkle one day But... look for a Warm Heart an Loyal Heart that will miss you everyday and love you forever.
LIENS:
 

avatar

sunshine in my pocket - ΔΛΦ
sunshine in my pocket - ΔΛΦ




Re: Take a break (Jules)   
Ven 5 Mai - 21:16


Take a break
Parker & Jules

De nouveau, ton réveil sonne aux aurores, cette fois-ci, ce n’est pas le début d’une journée banale de cours. Tu vas te rendre au lycée où tu travailles en tant que pionne, un boulot peu gratifiant mais qui rapporte suffisamment pour te permettre de vivre dignement. Et puis les gamins te respectent au vu de l’aura que tu dégages et ta grande gueule qui a tendance à effrayer. Ils ne se risquent pas à aller contre toi, à t’agacer. Il faut éviter de déclencher ton courroux, parce que ça ne se passe pas bien du tout. Habillée, lavée, tu quittes ton antre pour monter sur ton vélo et prendre la direction de l’établissement scolaire dont les portes viennent d’ouvrir. Nul besoin de dire que tu n’es franchement pas de bonne humeur, une constatation que tu as pu remarquer dès que tes paupières se sont ouvertes. Ton intuition ne se trompe pas quant à cette journée dont les perspectives s’avèrent merdiques. A peine arrivée, devant l’entrée, tu te fais incendier par un parent, te jugeant trop sévère avec les adolescents. Tu ne pestes pas, et pour une fois restes silencieuse. Le matin n’est pas le moment où tu réagis, non, ton envie de dormir est encore vivace. Ton corps est certes sorti du lit, mais pas ton esprit. Hochant la tête d’un air las, tu écoutes distraitement, d’une oreille en espérant que le parent se calmera de lui-même. Lorsque c’est le cas, tu prends ensuite le chemin du bâtiment, poussant un soupir. Tous les élèves sont désormais en cours, un moment de répit te permettant de saluer tes quelques collègues. Ils sont tous agréables, sauf un. Car oui, il y a des cons partout, l’école ne réchappe pas à la règle.

L’heure du repas de midi est arrivée, la cantine accueille donc les centaines d’élèves. Un brouhaha fatiguant où il faut avoir des yeux partout, ça peut vite déraper en bataille de nourriture par exemple. C’est déjà advenu par le passé vous aviez pris un sacré savon par la direction. Alors, lorsqu’un élève a un geste étrange, tu t’en approches, déclarant d’un ton ferme, glacial. « N’y pense même pas, compris ? » Il se ravise et tu te recules, retournant à ton poste pour observer la salle bondée. Ton estomac se tord à cause de la faim. T’en peux plus et heureusement, la pause ne tarde pas et tu t’éclipses pour aller manger à ton tour. Bordel, la journée risque d’être longue et a très mal débuté. Tu espères franchement que la suite sera mieux. Tes désirs ne se vérifient pas, des bagarres éclatent, tu te prends un ballon dans la figure, et c’est en sortant de ton boulot que tu comprends que tu n’en peux plus, autant physiquement que mentalement. Tu es au bout de ta vie, et le message de ton amie Parker sonne comme une délivrance. Cela t’arrache un sourire car tu sais que cela promet une belle soirée, histoire de finir la journée en beauté. Les souvenirs de votre rencontre ne te quittent jamais, une rencontre cocasse et empreinte de ta violence quotidienne. Tu l’avais défendue malgré le fait que tu exècres l’odeur de la cigarette. Lorsque tu avais déclaré ça, vous aviez toutes les deux éclaté de rire. Est donc né une amitié forte. Tu as rencontré une personne qui te ressemble énormément, c’est pour cela que tu t’entends aussi bien avec elle. Aussitôt, tu lui réponds positivement, et d’un pas décidé, joyeuse, tu passes dans l’épicerie du coin. Tu en ressors avec des chips, sandwichs, bonbons et autres conneries pour tenir le coup. Egalement avec une bouteille de rosé, la boisson idéale pour les températures actuelles.

Les emplettes faites, tu prends le chemin de la plage, le lieu du rendez-vous. Le soleil est encore haut dans le ciel et le sable encore chaud. Les rares gens présents sont des groupes d’étudiants, tout comme vous. Une ambiance chaleureuse et apaisante. Le bruit des vagues a tendance à calmer tes ardeurs. Enlevant tes chaussures pour marcher, tu chantonnes une musique, ayant repéré ton amie de loin, lorsque celle-ci te remarque, tu lèves le bras pour lui faire signe. Avec un grand sourire évidemment car tu es ravie de la voir. « Hey salut Parker ! J’ai amené la bouffe, histoire que l’on ne crève pas de faim. » Dis-tu dans un rire tandis que tu t’assois à ses côtés, venant embrasser sa joue, vidant ensuite les sacs, un vrai bordel. « Comment tu vas alors ? ».




She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 375
MESSAGES : 1121
AGE : 25
CÉLÉBRITÉ : Mimi Elashiry
PSEUDO INTERNET : Mils
FLORIDIEN DEPUIS LE : 10/04/2017
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★★★★☆☆☆☆
ÉTUDES
★★★★★★★☆☆☆
MÉTIER
★★★☆☆☆☆☆☆☆
RICHESSE
★★★★★☆☆☆☆☆
LIEU DE VIE
★★★★★★☆☆☆☆
SANTÉ
★★★★★★★★☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★★★★★★☆☆
PATIENCE
★★☆☆☆☆☆☆☆☆


HISTOIRE

Née en Autriche le 17 mai 1992 -a la double nationalité Autrichienne et Américaine - a toujours été une vrai casse cou - aime le sport depuis petite, encouragée par son père soldat - a une passion pour le risque - tien à sa liberté plus que tout autre chose - a un tempérament impulsif - déteste l'inactivité et rester enfermée - a eut un casier très tôt d'abord pour du vandalisme - est toujours en vadrouille quelque part - ne décroche jamais ou presque son téléphone et n'écoute jamais son répondeur - A quitté l'Autriche à ses 15 ans pour suivre son meilleur ami- Surf tout les jours depuis son arrivée en Floride - Est incapable de garder un job ou un petit ami car elle juge les deux trop contraignants - n'a jamais eu d'histoire sérieuse - N'accorde aucune importance à ce que les gens peuvent penser d'elle - Ne se prive de rien et fais tout ce qui lui passe par la tête - A été en prison avec son meilleur ami lorsqu'ils se sont fait arrêter après le vol d'une voiture, c'est la pire période de sa vie, bien que son meilleur ami Alec ce soit accusé à sa place elle a passé les 7 plus longs mois de sa vie derrière les barreaux et n'aurait surement pas supporté la captivité si Alec n'avait pas été avec elle .

CARACTERE

Sportive - Libre - Plutôt extravertie - Ne prend rien très au sérieux - fêtarde - rebelle - accro à l'adrénaline - entière - impulsive - aventurière - impatiente - pétillante - têtue - insatiable - allergique au contrainte - infatigable - malicieuse

LIENS

ALEC, meilleur ami.
Whenever this world is cruel to me
I got you to help me forgive
When things turn out bad
You know I'll never be lonely


ALYSSA, meilleure amie.
You can count on me like 1, 2, 3
I'll be there
And I know when I need it
I can count on you like 4, 3, 2
You'll be there


KALLEN, ami proche
On the road again
I just can't wait to get on the road again
The life i love is makin' music with my friends
And i can't wait to get on the road again


BLAI, ami proche.

So no one told you life was gonna be this way
It's like you're always stuck in second gear,
When it hasn't been your day, your week, your month or even your year, but
I'll be there for you, 'cause you're there for me too


JULES, amie proche

For one so small
You seem so strong
No matter what they say
You'll be here in my heart


৩ ৩ ৩ ৩ ৩
Clyde T. Boone Depuis une rencontre hasardeuse chez le tatoueur, une amitié un peu particulière lie les ces deux là. S'ils s'entendent parfaitement, leurs indifférence pour la bienséance et leurs mépris des règles prennent une autre dimension lorsqu'ils se retrouvent. Alors afin de limiter les dégâts, ils ne cherchent pas à se contacter mais attendent plutôt de se rencontrer au détour d'une rue, ou accoudé à un comptoir quelconque. Matthew Evans Ces deux là auraient pu penser qu'ils n'avaient que leurs cours de journalisme en commun. Mais ils ont plus, ils ont Alyssa et cette place importante qu'elle occupe dans leurs vies respectives. Outre Alyssa, ils aiment tous les deux le sport, alors vous trouverez Parker sur les gradins pour chaque match de l'équipe de Matthew pour l'encourager. Pancarte, cris, commentaires, une vraie fan S. Pierce Vaughn rencontré par le biais de leur meilleur ami en commun Alec, ils passent depuis de bon moment ensemble, que ce soit en soirée, ou non. Ils partagent une sorte d'hyperactivité qui doit être éprouvante à supporter lorsqu'ils sont ensemble. Ils expriment leur affection d'une manière bien particulière, puisqu'ils prennent tous deux un malin plaisir à se faire des petites crasses, ce qui les amusent beaucoup. Laurel R. Bourgeais Rencontrée au lycée, les filles ont fait connaissance par le biais de Alec, avec qui Laurel avait sympathisée. Elles se sont tout de suite bien entendu, ce qui était une chance puisque l'une comme l'autre était toujours fourée avec Alec. Lorsque les choses se sont tendues entre Alec et Laurel,  Parker était bien entendu au courant, étant ce qu'elle ait elle n'avait pas passé des heures à discuter avec l'un ou l'autre sentiment, elle n'avait pas donné de conseils, pour être honnête la plupart du temps elle ignorait le sujet.. Puis Laurel avait perdu son frère, et son comportement avait changé, se rapprochant de celui de Parker qui était présente à sa façon,elle était l'amie avec qui ont se changer les idées. Les filles s'étaient rapprochées, traînant ensemble dans toutes sortes de soirées. Et lorsque l'une ou l'autre avait besoin de faire une pause, de se retrouver, elles allaient à la plage, planche sous le bras et pouvait passer des heures et des heures à surfer. Aelys I. Tollererg c'est la cousine d'Alec, et il l'adore, alors bien évidemment les deux jeunes femmes ont été amenées à se rencontrer à plusieurs reprises. Mais finalement elle ne se connaisse pas encore très bien toutes les deux, elles sont toujours en groupe quand elles se croisent et non jamais réellement parlé. Lucy I. Woodburn les deux jeunes femmes n'ont fait que se croiser jusqu'à maintenant, mais pour une raison ou pour une autre la présence de l'une irrite l'autre et inversement. Juliet E. WindsorParker a rencontré Juliet par le biais de Blai, les deux étudiante s'étaient rapidement bien entendu, Parker aimait la complexité de la personnalité de la jolie blonde, elles partageaient leur goût de l'aventure, une curiosité pour le monde qui les entourent, et quand elles avaient une idée en tête ce n'était pas la peine d'essayer de discuter. Mais Juliet était tombé enceinte et elle était sortie de la vie de Blai du jour au lendemain. Parker n'était pas le genre de personne qu'on venait trouver pour discuter sérieusement, mais sans qu'il lui en parle elle avait constaté les répercussions sur la vie de son ami, et elle n'avait pas pût s'empêcher de le reprocher à Juliet, elle ne comprenait pas. Aujourd'hui elle repointe le bout de son nez dans la vie de Blai, une magnifique petite fille sous le bras. Et Parker ne peut pas s'empêcher de se faire du soucis pour le professeur, elle n'est pas du genre à se prendre la tête d'habitude, et pourtant elle ne peut s'empêcher de garder un œil sur l'évolution de la situation. Parfois elle ressent une certaine nostalgie quant à Juliet, elle regrette l'amie qu'elle a perdue. Juliet C. Johnson C'est pas vraiment avec Juliet que Parker a un problème, ce serait plutôt avec sa mère, cette femme qui défendait le proprio de la voiture qu'elle avait volée puis accidentée. Elle ne peut pas s'empêcher de lui en vouloir, surement parce qu'elle ressemble vraiment à sa mère, et croiser son regard lui fait repenser à la prison, la pire période de sa vie.


avatar
En ligne

break the rules - ΑΞΔ
break the rules - ΑΞΔ




Re: Take a break (Jules)   
Mar 9 Mai - 12:59

« Take a break »

Tes sourcils se froncent alors que tu secoues ta chaussure plus vivement, tu n'arrives pas à tout enlever. Tu fermes un œil, porte ta chaussure à hauteur de l'autre pour voir si cette fois tu es bien débarrassée, le résultat te conviens déjà mieux. Alors tu t'attaques à la seconde chaussure, mais tu la laisses tomber rapidement, tes yeux ont capté la silhouette de ton amie. Elle lève son bras pour te faire signe et tu lui réponds de grands gestes agitant ton bras de gauche à droite un sourire ravie sur les lèvres. Jules arrive rapidement jusqu'à toi.
« Hey salut Parker ! J’ai amené la bouffe, histoire que l’on ne crève pas de faim ». Tu n'as pas le temps de répondre que déjà la jolie brune se laisse tomber sur le sol, avec la même grâce que toi quelques minutes plus tôt. Enthousiaste elle vide le contenu de son sac sur le sol. « Ah oui, tu ne rigoles pas avec la bouffe » tu commentes amusée en voyant tout ce qu'avait acheté ton amie. Tu déplaces certains paquets, pour pouvoir voir tout ce qu'elle a ramené. Chips, bonbon, sandwich, elle a tout prévu, et heureusement, parce que toi t'es venue avec en tout et pour tous une bouteille de rhum, et ta joie de passer la soirée en si bonne compagnie. « très bon choix  » Commentes tu enfin les achats de ton acolyte en ouvrant déjà le paquet de chips avant d'en glisser déjà une dans ta bouche. Un comportement qui pourrait certainement surprendre des personnes qui ne te connaîtraient pas, c'est vrai que tu n'étais pas un exemple d'éducation,  tu avais cette fâcheuse tendance à ne te préoccuper d'aucune contrainte, qu'elles soient imposées par la bienséance, un mot qui t'échappait presque, l'éducation, la société, les lois...Ta belle-mère avait déploré pendant des années ton manque d'éducation, mais elle n'avait jamais rien pût tirer de toi. D'abord parce que tu étais comme ça naturelle, spontanée, et libre, et ensuite parce que c'était pas la personne pour qui tu aurais pût accepter de faire quelques efforts.La quitter, elle et ton imbécile de demi-frère pour pouvoir suivre Alec, était la meilleure chose que tu avais faite dans ta vie. Tu avais estimé que tu avais plus besoin de lui que d'eux, Alec était plus de ta famille que ne l'était c'est deux là. Alors tu étais arrivée ici, à Miami, et si ça n'avait pas toujours été simple, puisque tu avais 15 ans à l'époque, tu avais toujours su te débrouiller, et tu n'avais jamais regretté cette décision. Avec le temps tu avais rencontré d'autres personnes auxquelles tu t'étais sincèrement attachée, des personnes comme Jules, Blai, Alyssa, ou encore Kallen.
Les lèvres de Jules se posent sur ta joue, pour te saluer, tu l'embrasses de la même façon., et elle te demande comment tu vas. « ça va, c'est pas vraiment ma période préférée de l'année  » admets-tu dans un haussement d'épaules. Jules commence à te connaître un peu, alors tu sais qu'elle comprendra que tu parles des examens et des révisions auxquelles tu dois faire face pour ne pas rater ton année, mais pour le moment, tu t'en sors plutôt bien. Le seul vrai problème c'est la réduction de ton temps libre, il ne faudrait pas que la situation dure trop longtemps, dans le cas contraire tu serais capable de quitter ton job sur un coup de tête et d'être vraiment dans une situation inconfortable pour payer ton loyer.
Tu arrives à bien gérer ton argent, enfin du moins le peu que tu gagnes, puisque tu n'es pas très dépensière, tu paies ton loyer, et le reste c'est alimentaire, nourriture et alcool, le deuxième te coûtant évidemment plus chère que le premier puisque tu n'arrives pas à te refréner dès qu'il s'agit de sortir boire un verre avec des amis. Mais même avec ce mode de vie plutôt simple, tu ne gagnes pas assez pour économiser, tu n'as même pas un loyer d'avance sur ton compte en banque, donc quitter ton job sans avoir de plan B ce serait un coup à te faire virer de ton appartement, et là ça commencerait à compliquer un peu les choses. Tu reprends une chip que tu jettes presque dans ta bouche. « En ce moment c'est un peu trop monotone pour moi quoi » tu ajoutes après avoir englouti la dites chip. Tu hausses les épaules, rien d'étonnant jusqu'ici. « Et toi alors ? Comment tu vas ? » tu poses tes yeux sur ton amie, et presque malgré toi ils glissent d'eux même sur la bouteille de rosé. C'était vraiment une grande idée que ton amie avait eut là. Le soleil toujours présent te chauffait agréablement les bras, tu entendais le rires d'un groupe d'étudiant un peu plus loin, et celui des vagues en fond. Si la journée avait été trop longue, tu étais parfaitement à ta place ici, Jules à tes côtés, à manger et à boire pour la soirée, tu comptez bien relâcher la pression. Alors tu attrapais la bouteille de rosé, et l'ouvrais, puis tu l'as tendais vers Jules, pour qu'elle puisse boire avant toi. Le sourire que tu avais aux lèvres depuis que tu avais vu ton amie arrivée ne t'avait pas quitté depuis, tu étais plus qu'heureuse qu'elle ait été partante pour cette soirée en bord de mer.

014 © Lunay's invention




"Don't stop me now "

Tonight I'm gonna have myself a real good time
I feel alive and the world turning inside out yeah
And floating around in ecstasy
So don't stop me now don't stop me
'Cause I'm having a good time having a good time
♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 14
MESSAGES : 122
AGE : 24
CÉLÉBRITÉ : Shelley Hennig
PSEUDO INTERNET : Clara, Clarouche pour les intimes. Mais aussi Captain Caca.
FLORIDIEN DEPUIS LE : 30/04/2017
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★★★☆☆☆☆☆
ÉTUDES
★★★★★★★☆☆☆
RICHESSE
★★★★★☆☆☆☆☆
LIEU DE VIE
★★★★★☆☆☆☆☆
SANTÉ
★★★★★★★★★☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★★★☆☆☆☆☆
VIOLENCE
★★★★★★★☆☆☆

ENRIQUEPARKERTRAVISALECELSIESOLVEIG



BLOW A KISS, FIRE A GUN
Don't look for a pretty face, it will turn old one day. Don't look for a soft skin, it will wrinkle one day But... look for a Warm Heart an Loyal Heart that will miss you everyday and love you forever.
LIENS:
 

avatar

sunshine in my pocket - ΔΛΦ
sunshine in my pocket - ΔΛΦ




Re: Take a break (Jules)   
Mar 23 Mai - 14:13


Take a break
Parker & Jules

La plage n’est pas vraiment ton endroit favoris, et pour cause, tu as tendance à détester le sable qui comme le vent s’insère partout. C’est d’ailleurs en marchant sur ce dernier que tu te maudis intérieurement d’avoir mis des chaussures fermées, désormais remplies de sable. Te retenant de ne pas jurer dans ta barbe, tu remarques rapidement ton amie au loin, déjà arrivées et t’attendant. Celle-ci se tourne en ta direction, tu t’empresses de lui faire signe avec ton bras, d’ailleurs, tu manques de d’enfoncer à cause de cette perte de concentration. L’environnement profite des moments de faiblesse. Tu arrives finalement auprès d’elle, après une longue marche, du moins qui t’as paru être une éternité. Sans une once de douceur, tu laisses ton corps tomber sur le sol, poussant un soupir de soulagement, ton sac rempli de connerie à la main. Un léger rire traverse la barrière de tes lèvres. Bien sûr que tu ne déconnes pas avec la nourriture. Lorsqu’on te connait bien, on sait que tu es capable de manger d’énormes quantités. S’en est presque inhumain d’être aussi vorace. « Ouais, attends, après l’effort, le réconfort. » Tu sais que ton amie préfère emmener la boisson, et boire sans manger c’est tout simplement impensable. Le paquet de chips ouvert, tu en prends une sans attendre aussi. Si Parker n’est pas un exemple d’éducation, tu n’es pas en reste non plus. Loin des conventions sociales imposées, tu as tendance à agir comme bon te semble sans songer aux conséquences. Pour preuve, la violence n’est pas une chose qui t’effraie, et est parfois la seule manière de communiquer. Rapidement, tes parents l’ont compris et ont compris que tu n’étais pas comme les autres. Tu es pourtant sociable, mais hors des normes tout simplement parce que celles-ci sont faites pour être brisées, non ? Ton sale caractère ne t’empêche pas d’avoir rencontré des amis, sincères dont Parker qui te ressemble énormément. Vous avez toutes les deux de nombreux points communs. Deux filles ne supportant pas les conventions imposées, les règles enfreintes. Tu es heureuse de t’être attachée à une personne aussi semblable que toi, car elle peut te comprendre, et inversement. C’est sans doute pour cela que vous vous êtes rapidement bien entendues. Tu as su, dès que tu l’as rencontré ce soir-là que votre amitié ne s’arrêterait pas là et qu’elle durera longtemps, très longtemps.

L’embrassant sur la joue, tu lui demandes comment elle va. Question banale et souvent hypocrite, mais ce n’est nullement le cas. Tu attends une réponse honnête, et tu l’as. Cette période n’est pas la meilleure pour elle, et tu le sais. Les examens de fin d’année approchent ce qui impose un programme intensif de révision. Tu soupires car toi aussi tu as l’impression que tu n’as plus de temps pour toi. Entre ton boulot au lycée, les révisions et les cours, ton temps libre s’amenuise énormément, malgré toi. Inutile de dire que ça t’agace, mais bientôt tout sera terminé et débuteront les vacances. Mais en attendant, c’est la galère de ton côté, tout comme ton amie face à ton être. « Pareil, c’est la merde aussi ‘fin entre révisions, cours et mon boulot de pionne, j’ai plus de temps pour moi, ça me déprime. » Dis-tu en arborant une grimace tristounette, celle-ci est balayée par un grand sourire lorsqu’elle te propose la bouteille de rosé. Tu farfouilles dans le sac pour sortir deux verres en plastique. « J’ai tout prévu. » Tu serres ceux-ci et tu en tends un à la brune, tout sourire. Levant ton verre pour trinquer, tu lèves aussi la voix. « A nos partiels, et aux vacances qui sont à venir et qui promettent ! » Ici, tu te sens apaisée, loin du tumulte citadin, c’est comme une parenthèse de douceur et ça te fait vraiment un bien fou de passer un moment en sa compagnie dans ce cadre de rêve.




She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 375
MESSAGES : 1121
AGE : 25
CÉLÉBRITÉ : Mimi Elashiry
PSEUDO INTERNET : Mils
FLORIDIEN DEPUIS LE : 10/04/2017
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★★★★☆☆☆☆
ÉTUDES
★★★★★★★☆☆☆
MÉTIER
★★★☆☆☆☆☆☆☆
RICHESSE
★★★★★☆☆☆☆☆
LIEU DE VIE
★★★★★★☆☆☆☆
SANTÉ
★★★★★★★★☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★★★★★★☆☆
PATIENCE
★★☆☆☆☆☆☆☆☆


HISTOIRE

Née en Autriche le 17 mai 1992 -a la double nationalité Autrichienne et Américaine - a toujours été une vrai casse cou - aime le sport depuis petite, encouragée par son père soldat - a une passion pour le risque - tien à sa liberté plus que tout autre chose - a un tempérament impulsif - déteste l'inactivité et rester enfermée - a eut un casier très tôt d'abord pour du vandalisme - est toujours en vadrouille quelque part - ne décroche jamais ou presque son téléphone et n'écoute jamais son répondeur - A quitté l'Autriche à ses 15 ans pour suivre son meilleur ami- Surf tout les jours depuis son arrivée en Floride - Est incapable de garder un job ou un petit ami car elle juge les deux trop contraignants - n'a jamais eu d'histoire sérieuse - N'accorde aucune importance à ce que les gens peuvent penser d'elle - Ne se prive de rien et fais tout ce qui lui passe par la tête - A été en prison avec son meilleur ami lorsqu'ils se sont fait arrêter après le vol d'une voiture, c'est la pire période de sa vie, bien que son meilleur ami Alec ce soit accusé à sa place elle a passé les 7 plus longs mois de sa vie derrière les barreaux et n'aurait surement pas supporté la captivité si Alec n'avait pas été avec elle .

CARACTERE

Sportive - Libre - Plutôt extravertie - Ne prend rien très au sérieux - fêtarde - rebelle - accro à l'adrénaline - entière - impulsive - aventurière - impatiente - pétillante - têtue - insatiable - allergique au contrainte - infatigable - malicieuse

LIENS

ALEC, meilleur ami.
Whenever this world is cruel to me
I got you to help me forgive
When things turn out bad
You know I'll never be lonely


ALYSSA, meilleure amie.
You can count on me like 1, 2, 3
I'll be there
And I know when I need it
I can count on you like 4, 3, 2
You'll be there


KALLEN, ami proche
On the road again
I just can't wait to get on the road again
The life i love is makin' music with my friends
And i can't wait to get on the road again


BLAI, ami proche.

So no one told you life was gonna be this way
It's like you're always stuck in second gear,
When it hasn't been your day, your week, your month or even your year, but
I'll be there for you, 'cause you're there for me too


JULES, amie proche

For one so small
You seem so strong
No matter what they say
You'll be here in my heart


৩ ৩ ৩ ৩ ৩
Clyde T. Boone Depuis une rencontre hasardeuse chez le tatoueur, une amitié un peu particulière lie les ces deux là. S'ils s'entendent parfaitement, leurs indifférence pour la bienséance et leurs mépris des règles prennent une autre dimension lorsqu'ils se retrouvent. Alors afin de limiter les dégâts, ils ne cherchent pas à se contacter mais attendent plutôt de se rencontrer au détour d'une rue, ou accoudé à un comptoir quelconque. Matthew Evans Ces deux là auraient pu penser qu'ils n'avaient que leurs cours de journalisme en commun. Mais ils ont plus, ils ont Alyssa et cette place importante qu'elle occupe dans leurs vies respectives. Outre Alyssa, ils aiment tous les deux le sport, alors vous trouverez Parker sur les gradins pour chaque match de l'équipe de Matthew pour l'encourager. Pancarte, cris, commentaires, une vraie fan S. Pierce Vaughn rencontré par le biais de leur meilleur ami en commun Alec, ils passent depuis de bon moment ensemble, que ce soit en soirée, ou non. Ils partagent une sorte d'hyperactivité qui doit être éprouvante à supporter lorsqu'ils sont ensemble. Ils expriment leur affection d'une manière bien particulière, puisqu'ils prennent tous deux un malin plaisir à se faire des petites crasses, ce qui les amusent beaucoup. Laurel R. Bourgeais Rencontrée au lycée, les filles ont fait connaissance par le biais de Alec, avec qui Laurel avait sympathisée. Elles se sont tout de suite bien entendu, ce qui était une chance puisque l'une comme l'autre était toujours fourée avec Alec. Lorsque les choses se sont tendues entre Alec et Laurel,  Parker était bien entendu au courant, étant ce qu'elle ait elle n'avait pas passé des heures à discuter avec l'un ou l'autre sentiment, elle n'avait pas donné de conseils, pour être honnête la plupart du temps elle ignorait le sujet.. Puis Laurel avait perdu son frère, et son comportement avait changé, se rapprochant de celui de Parker qui était présente à sa façon,elle était l'amie avec qui ont se changer les idées. Les filles s'étaient rapprochées, traînant ensemble dans toutes sortes de soirées. Et lorsque l'une ou l'autre avait besoin de faire une pause, de se retrouver, elles allaient à la plage, planche sous le bras et pouvait passer des heures et des heures à surfer. Aelys I. Tollererg c'est la cousine d'Alec, et il l'adore, alors bien évidemment les deux jeunes femmes ont été amenées à se rencontrer à plusieurs reprises. Mais finalement elle ne se connaisse pas encore très bien toutes les deux, elles sont toujours en groupe quand elles se croisent et non jamais réellement parlé. Lucy I. Woodburn les deux jeunes femmes n'ont fait que se croiser jusqu'à maintenant, mais pour une raison ou pour une autre la présence de l'une irrite l'autre et inversement. Juliet E. WindsorParker a rencontré Juliet par le biais de Blai, les deux étudiante s'étaient rapidement bien entendu, Parker aimait la complexité de la personnalité de la jolie blonde, elles partageaient leur goût de l'aventure, une curiosité pour le monde qui les entourent, et quand elles avaient une idée en tête ce n'était pas la peine d'essayer de discuter. Mais Juliet était tombé enceinte et elle était sortie de la vie de Blai du jour au lendemain. Parker n'était pas le genre de personne qu'on venait trouver pour discuter sérieusement, mais sans qu'il lui en parle elle avait constaté les répercussions sur la vie de son ami, et elle n'avait pas pût s'empêcher de le reprocher à Juliet, elle ne comprenait pas. Aujourd'hui elle repointe le bout de son nez dans la vie de Blai, une magnifique petite fille sous le bras. Et Parker ne peut pas s'empêcher de se faire du soucis pour le professeur, elle n'est pas du genre à se prendre la tête d'habitude, et pourtant elle ne peut s'empêcher de garder un œil sur l'évolution de la situation. Parfois elle ressent une certaine nostalgie quant à Juliet, elle regrette l'amie qu'elle a perdue. Juliet C. Johnson C'est pas vraiment avec Juliet que Parker a un problème, ce serait plutôt avec sa mère, cette femme qui défendait le proprio de la voiture qu'elle avait volée puis accidentée. Elle ne peut pas s'empêcher de lui en vouloir, surement parce qu'elle ressemble vraiment à sa mère, et croiser son regard lui fait repenser à la prison, la pire période de sa vie.


avatar
En ligne

break the rules - ΑΞΔ
break the rules - ΑΞΔ




Re: Take a break (Jules)   
Mar 23 Mai - 18:56

« Take a break »

« Ouais, attends, après l’effort, le réconfort. »  tu hochais déjà vigoureusement la tête en plein accord avec ton amie, elle n'avait surement pas conscience d'à quel point ce qu'elle venait de te dire était vrai pour toi ces derniers temps. Si au moins tu étais capable de te projeter tu verrais peut-être le bout du tunnel, puisque après tout cette année scolaire touche bientôt à sa fin, mais tu es dans le présent,  tu ne regardes jamais ni en arrière ni en avant, te cramponnant inexplicablement à l'instant. Cette journée a été un effort pour toi, et ton réconfort, c'est ce cadre, vos provisions de nourriture et d'alcool, et elle, Jules. Une soirée qui se veut légère, et sans prise de tête, en définitive, une soirée comme tu les aimes. Jules attrape une chips à son tours, et tu laisses le paquet entre vous deux, coincé dans le sable entre les bonbons et la bouteille de rhum toujours dans son sachet. Tu enfonces des pieds dans le sable, maintenant que tu as réussi à enlever tout ce qu'il y avait dans tes chaussures tu ne prévois pas de les remettre. Ton amie te demande comment tu vas, et c'est avec ta spontanéité et ta franchise naturelle que tu lui réponds, il n'y a pas de chichis entre vous, aucune ne prétendra aller bien si ce n'est pas le cas, faire quelque chose si elle n'a pas envie de le faire, ou dire quelque chose qu'elle ne pense pas, vous êtes assez proche pour ne pas vous inquiéter d'être honnête l'une envers l'autre. « Pareil, c’est la merde aussi ‘fin entre révisions, cours et mon boulot de pionne, j’ai plus de temps pour moi, ça me déprime. » te revoilà déjà entrain de hocher la tête d'un air entendu, c'est exactement de ça que tu lui parlais quelques minutes plus tôt, et une nouvelle fois vous partagiez la même vision des choses, c'était tellement agréable de côtoyer quelqu'un qui vous comprenne  aussi bien et que vous compreniez en retour, toutes les deux vous étiez la définition même de l'expression ''être sur la même longueur d'onde''. « C'est exactement ça » confirmes tu avec un soupire lasse « il y a tout qui s'enchaîne trop vite en ce moment, et j'ai pas assez de temps devant moi pour faire ce que j'ai vraiment envie de faire  » du temps, tu en trouves quand même Parker, tu arrives toujours à sortir, et tu ne restes toujours pas plus chez toi, alors oui tu es bien obligée de t'enfermer le temps de tes révisions, mais dès que tu refermes ton ordinateur, tu cours presque dehors faire d'autres choses. Ton problème est pas vraiment là, ton problème est que tu es une éternelle insatisfaite, qu'il t'en faut toujours plus, et que tu ne sais pas te contenter des moments comme celui là où tu fais ce que tu veux. Il faudrait que ta vie entière soit une suite d'évènements que tu aurais choisis toi même, que tu t'amuses sans jamais rien faire de sérieux, mais c'est pas comme ça que ça marche, et tu le sais. Sous tes airs d'enfant toujours prête à t'amuser, tu gardes tout de même toujours un pied dans la réalité, c'est d'ailleurs pour ça que tu fais des études, pour ça que tu as un job. Ayant déjà trop longtemps abordé le sujet de votre manque de temps à ton goût, tu tends la bouteille de rosé à ton amie. Elle saisit ton message plus qu'explicite et sort deux verres en plastique d'un de ses sacs, et là t'es franchement étonnée. Toi qui es jamais foutue d'anticiper ou de prévoir quoi que ce soit, tu es presque admirative qu'elle est pensée à prendre des verres. « Tu es géniale, tu le sais ça ? » déclares tu en acceptant avec plaisir le verre de rosé que te tends ton amie après te l'avoir servie.  Tu reprends la bouteille pour débarrasser Jules, et remets le bouchon que tu avais gardé dans ta main jusqu'à maintenant. Déjà la belle brune assise à ta droite propose un toast aux vacances, de quoi faire apparaître sur tes lèvres un large sourire, tu ne sais pas encore ce que tu vas faire pendant ces vacances, mais aucun doute que tu trouveras de quoi occuper chacune de tes journées. « Aux vacances » tu entrechoques ton verre avec celui de Jules, et enthousiasmée par le sujet abordé tu laisses ta bonne humeur te guider et vide ton verre d'une traite. Tu fais partie de ces personnes qui boivent de la même façon un bon vin et une pinte de la bière la moins chère, et tu juges ces amateurs de vin qui recrachent un verre hors de prix sous prétexte que c'est la meilleure façon de le déguster, autant qu'eux te juge de ne pas faire de différence entre un vin de table et un grand cru. « je ferais bien du camping cette été » sujet vacances abordé, forcément tu t'y vois déjà même si il ne faut pas prendre ce que tu dis pour ce que tu vas faire, Jules le sait bien. « Oh ou pourquoi pas faire un tour au Texas Folklife Festival à San Antonio  » Voilà, tu es déjà en train de t'emballer, oubliant qu'avant de partir où que ce soit il te faudra valider ton année.


014 © Lunay's invention




"Don't stop me now "

Tonight I'm gonna have myself a real good time
I feel alive and the world turning inside out yeah
And floating around in ecstasy
So don't stop me now don't stop me
'Cause I'm having a good time having a good time
♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
 

 Take a break (Jules)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Briket Jules Walter yo ap fè chimen.
» Connaissez-vous Prison Break ?
» .-. I break , I borrow , I live , I lose .-.
» Break It Down [Swann Neige]
» Demande de promotion de Jules Vayne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: MIAMI A MILLION LITTLE FACES :: Beaches :: South Beach-
Sauter vers: