AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

WOM FETE SES UN AN !

Merci d'être avec nous depuis tant de temps, on vous aime


Une intrigue pleine d'actions est en cours !

Venez vous aussi au FESTIVAL DE MIAMI

Le nouveau classement a été mis en ligne !

A vos rps pour vous aussi être dans les premiers du classement



 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 45
MESSAGES : 1316
AGE : 25
CÉLÉBRITÉ : Tyler Blackburn
PSEUDO INTERNET : Wolfaid
FLORIDIEN DEPUIS LE : 05/06/2016
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★★★★★★☆☆
MÉTIER
★★★★★★★★★★
RICHESSE
★★★★★★★★☆☆
LIEU DE VIE
★★★★★★★★★☆
SANTÉ
★★★★★★★★☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★★★★★☆☆☆
DÉTERMINATION
★★★★★★★★★★

Raconte moi une histoire

Son grand-père a quitté le Mexique pour les USA à sa majorité, arrivant à Felda. Les Mendoza sont donc présents en Floride depuis pas mal de temps maintenant Sa mère a rejoint la FIU et a rencontré son père là-bas A perdu sa mère lorsqu'il n'avait que 6 ans lors d'un accident de la route. Il était jeune mais très proche de sa mère, sa disparition l'a dévasté A très mal vécu son enfance. C'était un grand rêveur, sans mère, avec un père à peine présent. Ce qui lui a valu d'être la cible parfaite du harcèlement des brutes à l'école. Son père refusait de perdre son temps à régler ces problèmes Son père l'a abandonné un an plus tard, à ses 7 ans, car l'état ne versait plus d'aides suite au décès de sa mère. Il atterrit chez son grand-père, et son père ne donna plus aucun signe de vie après quelques anniversaires A ses yeux, il n'a jamais eu de père Il a passé le reste de sa vie chez ses grands-parents. Il les considère d'ailleurs comme ses parents. Son grand-père et lui ont un lien fort, il l'a toujours soutenu dans ses rêves et c'est grâce à lui qu'il fait de la musique aujourd'hui S'ouvre un peu plus au monde et devient extraverti lorsqu'il retourne à l'école de Felda et croise le chemin de Valentin Steadworth qui restera son meilleur ami depuis ce jour. Durant l'année de ses seize ans, il a travaillé sur sa propre démo, toujours avec son grand-père. Ce dernier a parcouru Miami à la recherche d'un label, qu'il finira par trouver. Un petit label indépendant nommé «Wisdom Hunter ». Le dirigeant du label fait partie des amis proches d'Enrique à présent, puisqu'il n'a jamais quitté ce petit indépendant malgré sa croissance dans le monde de la musique Son premier album sort l'année de ses 18 ans et, pour faire la promotion, a fait de nombreuses représentations à Miami. Que ce soit dans des bars ou des mini-concerts. A immédiatement entamé son deuxième album, sorti en début 2016 et travaille déjà sur le suivant Il est célèbre aux USA et surtout à Miami, mais sa musique n'a pas encore un impact international Participe énormément à des oeuvres caritatives et fait régulièrement du bénévolat chez des associations contre le harcèlement dans les écoles, l'abandon des enfants ainsi que Make a Wish

♬♬♬


Mes RPs

Enlaney
Jules
Kassie
Elsie
Maezel


♬♬♬

I will burn for you
UC UC


♬♬♬

With all of my family
Valentin UC


♬♬♬

Friends are chosen family
Kassie UC Elsie


♬♬♬

No love
UC UC

color
Spoiler:
 





avatar

let me love you - CYHM
let me love you - CYHM




where are you now ✽ farmerz   
Dim 4 Juin - 22:46

where are you now
Farmerz

Poing gauche que tu viens recouvrir de l'autre main, douleurs qui te lancent alors que tu marches d'un pas déterminé à travers l'université. Phalanges rougies, les sourcils plissés, la colère qui se lit probablement à travers ton visage alors que tu cherches la seule personne que tu as envie de voir dans un tel moment. Rencontre à laquelle tu ne t'y attendais pas du tout, passé qui te revient à pleine face quand la seule personne que tu méprises sur terre a décidé de refaire surface. Figure paternel qui n'a jamais rien fait pour mériter d'être appelé papa, responsabilité qu'il a fui lorsque la mort de ta mère ne rapportait plus assez d'argent pour ce veuf indigne, anniversaires qu'il a très vite balayé d'un coup de main au bout de quelques années seulement. Enrique qui est devenu le fils de personne du jour au lendemain. Mais Enrique qu'on veut récupérer comme fils à nouveau maintenant que le petit gamin est devenu célèbre et riche. Père qui est apparu dans ton champ de vision pendant une séance dédicace, sourire aux lèvres alors qu'il a osé t'appelé "fils". Poing que tu n'as pas contrôlé, réaction qui t'a toi-même surpris, violence que tu ne donnes pas en temps normal, mais dégout que tu ressens quand ton regard croise son visage. Force que tu ne soupçonnais même pas qui est venue s'abattre contre son visage. La trahison qu'il a infligé à ta mère te revient en pleine face et tu n'arrives plus à sourire, dans ces moments. Toi l'éternel sourieur, belle gueule qui ne rejette plus que de la haine. Séance de dédicace que tu as quitté dans la seconde, alors que ton père se tenait encore la joue à éponger le filet de sang qui s'en échappait. Ton manager qui a essayé de te rattraper, mais qui s'est très vite résigné, pouvant très bien comprendre la situation. Manager qui a d'ailleurs demandé à ton père de déguerpir sur le champ, en essayant tant bien que mal de dédramatiser la situation face aux fans et organisateurs de cette séance.

Capuche sur le visage dans une chaleur insoutenable, ne pas vouloir te faire accoster par des gens susceptibles de te reconnaitre, juste trouver ton meilleur ami dans cette foule, à scruter l'horizon du regard jusqu'à le remarquer au loin, pas de plus en plus déterminé alors que tu te rapproches de lui. Meilleur ami que tu n'as plus vu depuis un long moment, entièrement de ta faute d'ailleurs et tu le sais bien, et tu t'en veux un peu plus chaque jour depuis que son téléphone sonne dans le vide. Mais courage que tu prends à deux mains, parce que lui plus que personne pourrait comprendre, parce que lui était là quand ton père n'était pas là, lui t'as ouvert la porte quand toutes les autres se refermaient. Main que tu viens déposer sur son épaule une fois dans son dos, signalant ta présence, retirant ta capuche de ton autre main. Autre main qui tremble encore un peu, tu as vraiment cogné fort et tu espères surtout que ça ne t'empêchera pas de jouer de la guitare à nouveau. Aucune compassion pour ton père, par contre. « Hey Valentin… T'as sûrement pas envie d'me voir mais j'ai besoin de toi »


invisible
The words that I could've used, I was too scared to say out loud. If I cannot break your fall, I'll pick you up right off the ground. If you felt invisible, I won't let you feel that now © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 10
MESSAGES : 1221
AGE : 24
CÉLÉBRITÉ : Nicolas Simoes (les cheveux longs, pas les cheveux en poil de cul svp!)
PSEUDO INTERNET : kindness. (jade)
FLORIDIEN DEPUIS LE : 21/05/2016
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★★★★★☆☆☆
ÉTUDES
★★★★★★★★☆☆
RICHESSE
★★★☆☆☆☆☆☆☆
LIEU DE VIE
★★★★☆☆☆☆☆☆
SANTÉ
★★★★★★★☆☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★★★★☆☆☆☆




caractère:
 

anecdotes:
 



FAMILY
ALWAYS & FOREVER
(SOLVEIG)
(MATZ)
(REESE)
(ENRIQUE)

LOVE
WAR OF HEART



(STEADRIS) Y'a pas les mots pour décrire l'indescriptible, y'a pas les autres pour expliquer, parce que les autres ils comprennent pas. Et puis y'a les sourires en coin, les opales qui parlent quand les mots sont sur les lèvres. Le coeur qui se serre, qui s'affole un peu trop, la folie qui prend aux tripes, la passion qui laisse qu'des cendres, y'a le désir, le manque atroce. Et puis y'a elle, et puis en fait, y'a qu'elle.

FRIENDS
ALONE TOGETHER
(THEA)
(ITAL) L'amitié rare, l'amitié pure, délirante sur les bords, complètement dénuée de rationalité. Votre relation elle est écorchée, peut-être à cause de toi. Sûrement à cause de toi. L'abandonner deux fois, pas foutu de la préserver. Alors tu la fauches, rayes le diamant qu'elle est. Connard.


HATE
MOTHERFUCKER

OTHERS
UNKNOWN
(ELSIE)


Spoiler:
 

avatar
En ligne

like i would - SOC
like i would - SOC




Re: where are you now ✽ farmerz   
Sam 10 Juin - 15:41

where are you now
Farmerz

Marcher entre les quatre putains de murs de ton appartement trop vide, une feuille entre les mains à réciter un cours insipide, du bachotage à l’état pur, cerveau qui déphase après chaque phrase. Apprendre et apprendre, le coeur serré qui a du mal à battre correctement, pression constante pour réussir à décrocher ce foutu diplôme. Feuille de papier jauni qui te fait de l’oeil depuis que t’es rentré à l’université, des mois de galère pour quelques heures où tout se joue. D’un calme olympien d’ordinaire Valentin, devient pourtant fou depuis le début des révisions, la ligne d’arrivée qu’il voit pas au loin. Trop loin, trop belle pour lui, galérien aux mains esquintées, au cerveau bousillé par les efforts, le corps prêt à lâcher sous le poids des connaissances. Solitude qui t’animes, à des kilomètres de toi qu’elle est, à tes côtés que t’aurais voulu qu’elle soit. Pilier des fondations, toujours les bons mots trouvés pour embaumer le palpitant. Chaleur des baisers, douceur des caresses, raz-de-marée de réconfort qui vient terrasser le stress. Les journées et les soirs trop longs, besoin d’aller voir ailleurs que les cahiers, studieux que t’en deviens, l’avenir au bout des doigts, prêt à l’attraper. Sac à dos dont tu t’empares avant de claquer la porte, le couloir qui résonne. Des gens, seulement des gens. Humain au bord du gouffre, a besoin d’une main tendue pour éviter la chute, a besoin d’une bouée dans l’océan, a besoin d’une bouffée d’oxygène pour pas crever d’agonie. Alors ces gens, que tu retrouves, à qui tu parles, enfin entouré après des jours de noir, après une éclipse total sur la terre Valentin. Son soleil qui se meurt, les fleurs sont fanées depuis qu'il a pris conscience que c’était maintenant que tout se jouait. Sourire au coin de tes lèvres, un moment accompagné avant de te séparer des autres, prêt à rentrer après la dose de dopamine reçu dans le crâne. Un dernier message que t’envoies avant de bloquer ton téléphone, frissons qui marquent ta peau quand une main se pose sur toi. Te retourner, coeur qui flanche quand tu le vois. Colère aux tripes, les poings qui se serrent, le bleu azur de tes yeux n’est plus noir, accalmie d’un instant devient tempêtes. Rico en face, prêt à dégueuler ta haine, les traits tirés par la rage. Ton meilleur ami que t’as l’impression de plus connaître, connard que t’as juste au bout des lèvres. « T’as raison, j’ai pas envie de te voir. » Lui filer ton dos comme seule compagnie, un rire ironique qui s’échappe de tes lèvres, finalement la tête vers lui, corps qui suit le mouvement. « T’as besoin de moi pour quoi? Avoir l’autorisation de te taper ma soeur ? Ah non, pardon, t’as pas attendu pour ça. Si t’as besoin d’un truc concernant ma soeur tu peux tout de suite dégager, je pourrai pas t’aider. » Blessé que t’es, terrassé par la déception.



 

I'm findin' ways to articulate, the feeling I'm goin' through, I just can't say I don't love you. 'Cause I love you, yeah. It's hard for me to communicate the thoughts that I hold, but tonight I'm gon' let you know, baby let me tell the truth. Just know that I would die for you.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 45
MESSAGES : 1316
AGE : 25
CÉLÉBRITÉ : Tyler Blackburn
PSEUDO INTERNET : Wolfaid
FLORIDIEN DEPUIS LE : 05/06/2016
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★★★★★★☆☆
MÉTIER
★★★★★★★★★★
RICHESSE
★★★★★★★★☆☆
LIEU DE VIE
★★★★★★★★★☆
SANTÉ
★★★★★★★★☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★★★★★☆☆☆
DÉTERMINATION
★★★★★★★★★★

Raconte moi une histoire

Son grand-père a quitté le Mexique pour les USA à sa majorité, arrivant à Felda. Les Mendoza sont donc présents en Floride depuis pas mal de temps maintenant Sa mère a rejoint la FIU et a rencontré son père là-bas A perdu sa mère lorsqu'il n'avait que 6 ans lors d'un accident de la route. Il était jeune mais très proche de sa mère, sa disparition l'a dévasté A très mal vécu son enfance. C'était un grand rêveur, sans mère, avec un père à peine présent. Ce qui lui a valu d'être la cible parfaite du harcèlement des brutes à l'école. Son père refusait de perdre son temps à régler ces problèmes Son père l'a abandonné un an plus tard, à ses 7 ans, car l'état ne versait plus d'aides suite au décès de sa mère. Il atterrit chez son grand-père, et son père ne donna plus aucun signe de vie après quelques anniversaires A ses yeux, il n'a jamais eu de père Il a passé le reste de sa vie chez ses grands-parents. Il les considère d'ailleurs comme ses parents. Son grand-père et lui ont un lien fort, il l'a toujours soutenu dans ses rêves et c'est grâce à lui qu'il fait de la musique aujourd'hui S'ouvre un peu plus au monde et devient extraverti lorsqu'il retourne à l'école de Felda et croise le chemin de Valentin Steadworth qui restera son meilleur ami depuis ce jour. Durant l'année de ses seize ans, il a travaillé sur sa propre démo, toujours avec son grand-père. Ce dernier a parcouru Miami à la recherche d'un label, qu'il finira par trouver. Un petit label indépendant nommé «Wisdom Hunter ». Le dirigeant du label fait partie des amis proches d'Enrique à présent, puisqu'il n'a jamais quitté ce petit indépendant malgré sa croissance dans le monde de la musique Son premier album sort l'année de ses 18 ans et, pour faire la promotion, a fait de nombreuses représentations à Miami. Que ce soit dans des bars ou des mini-concerts. A immédiatement entamé son deuxième album, sorti en début 2016 et travaille déjà sur le suivant Il est célèbre aux USA et surtout à Miami, mais sa musique n'a pas encore un impact international Participe énormément à des oeuvres caritatives et fait régulièrement du bénévolat chez des associations contre le harcèlement dans les écoles, l'abandon des enfants ainsi que Make a Wish

♬♬♬


Mes RPs

Enlaney
Jules
Kassie
Elsie
Maezel


♬♬♬

I will burn for you
UC UC


♬♬♬

With all of my family
Valentin UC


♬♬♬

Friends are chosen family
Kassie UC Elsie


♬♬♬

No love
UC UC

color
Spoiler:
 





avatar

let me love you - CYHM
let me love you - CYHM




Re: where are you now ✽ farmerz   
Lun 12 Juin - 18:47

where are you now
Farmerz

Revers de la médaille qui te revient en pleine gueule, coup bien plus fort que celui que tu as pu mettre à ton père, parce que c'est de longues années d'amitié réduite à néant pour une erreur que tu as commise quand tu n'étais qu'un sale gosse. Parce que tu as pensé être amoureux, mais tu n'étais qu'un ado à l'époque, à ne pas savoir mettre des mots sur tes sentiments ou ne pas savoir comment penser. Double lame à travers ton cœur, celle plantée par ton père, celle que Valentin vient de loger juste à côté. A te retrouver face à son dos, mais à ne pas accepter ce rejet. Rester ancré sur tes deux jambes parce que tu refuses. Explications que tu veux peut-être formuler, parce qu'il en aura probablement rien à foutre que ton père soit revenu. Situation en suspens que tu ne supportes pas, préférer qu'il mette des mots plutôt que des silences, à te pardonner ou te dire que tu viens de perdre ton frère. Savoir. « Je l'ai mérité ». Regard que tu soutiens, yeux dans les yeux, parce que t'as pas l'intention de te défiler. « Non non, ce n'est pas pour me… taper ta sœur, comme tu le dis si bien. J'en ai rien à foutre de Reese là tout de suite pour être honnête. C'était pour mon père, mais je ne te ferais pas l'affront de considérer que ça puisse te faire quelque chose vu la situation ». Douleur à tes phalanges qui passe presque au second plan, cigarette de ton paquet que tu viens sortir. Faudrait que tu penses à arrêter, mais rien de mieux qu'une foutue clope dans ce genre de moment. La main qui tremble légèrement. Tu ne sais même plus si c'est la douleur, l'énervement ou la tristesse. Cocktail ravageur dans ton esprit à l'instant présent. « Je suis censé faire quoi, Valentin ? Te dire que je m'excuse, encore et encore ? Je me la suis peut-être tapé oui, mais je l'ai toujours respecté. Je sais que j'aurais dû t'en parler, mais j'ai jamais trouvé le moment et avec le temps ça me paraissait trop… bizarre de revenir là-dessus sept ans plus tard. J'sais pas, fous moi une droite en pleine gueule, insulte moi de tous les noms. Dis-le-moi clairement si tu ne seras jamais en mesure de me pardonner ». Les mots qui se mêlent, qui s'entremêlent, Rico qui n'a jamais été très bon pour exprimer ce qu'il pense. Dos que tu tournes à ton tour, main que tu viens glisser dans tes cheveux, geste nerveux. « Fait chier… ». En vouloir au monde entier, père qui ne choisit pas le bon moment pour tourner autour du compte en banque bien garni de son fils après l'avoir abandonné. Mots que tu jettes plus en ta direction que celle de Valentin, réaction de ton meilleur ami qui te blesse, mais que tu peux comprendre, d'une certaine manière.


invisible
The words that I could've used, I was too scared to say out loud. If I cannot break your fall, I'll pick you up right off the ground. If you felt invisible, I won't let you feel that now © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
GOLDEN PIECES : 10
MESSAGES : 1221
AGE : 24
CÉLÉBRITÉ : Nicolas Simoes (les cheveux longs, pas les cheveux en poil de cul svp!)
PSEUDO INTERNET : kindness. (jade)
FLORIDIEN DEPUIS LE : 21/05/2016
EXPECTATIONS' STARS :
RÉPUTATION
★★★★★★★☆☆☆
ÉTUDES
★★★★★★★★☆☆
RICHESSE
★★★☆☆☆☆☆☆☆
LIEU DE VIE
★★★★☆☆☆☆☆☆
SANTÉ
★★★★★★★☆☆☆
POPULARITÉ SOCIALE
★★★★★★☆☆☆☆




caractère:
 

anecdotes:
 



FAMILY
ALWAYS & FOREVER
(SOLVEIG)
(MATZ)
(REESE)
(ENRIQUE)

LOVE
WAR OF HEART



(STEADRIS) Y'a pas les mots pour décrire l'indescriptible, y'a pas les autres pour expliquer, parce que les autres ils comprennent pas. Et puis y'a les sourires en coin, les opales qui parlent quand les mots sont sur les lèvres. Le coeur qui se serre, qui s'affole un peu trop, la folie qui prend aux tripes, la passion qui laisse qu'des cendres, y'a le désir, le manque atroce. Et puis y'a elle, et puis en fait, y'a qu'elle.

FRIENDS
ALONE TOGETHER
(THEA)
(ITAL) L'amitié rare, l'amitié pure, délirante sur les bords, complètement dénuée de rationalité. Votre relation elle est écorchée, peut-être à cause de toi. Sûrement à cause de toi. L'abandonner deux fois, pas foutu de la préserver. Alors tu la fauches, rayes le diamant qu'elle est. Connard.


HATE
MOTHERFUCKER

OTHERS
UNKNOWN
(ELSIE)


Spoiler:
 

avatar
En ligne

like i would - SOC
like i would - SOC




Re: where are you now ✽ farmerz   
Dim 25 Juin - 13:18

where are you now
Farmerz

T’es plus que rancune, t’es plus que haine, le coeur engoncé dans la méprise de son être, tout un monde qui s’est écroulé. Pilier effondré, fracassé, confiance envolée dans les méandres de la rancune. Rico devant toi, une enfance entachée, souillée par la traitrise, trop de mal à passer outre. Comme si c’était des siècles qui s’étaient joués, y’a de ça trop de temps que le mensonge est resté enterré. Le voile levé pourtant sur des histoires dans ton dos, tout un spectacle dans la pénombre qui s’est déroulé sans toi. Mis à l’écart, se ressent seulement comme con Valentin, aveugle qu’il a été. Rien vu, rien entendu, perché dans ses histoires à lui sans avoir eu conscience que son meilleur ami était dans les draps de sa soeur. La mâchoire est serrée, à l’écouter à moitié, sourd que t’es, que l’envie irrépressible de lui coller ton poing. Violence terrifiante, qui te ressemble pas. Blessé à l’intérieur, le coeur un peu en milliards de lambeaux. Suspension d’un instant après un monologue que t’as laissé faire, simplement les bras qui se croisent sur ton torse. Le laisser terminer, droite qui se dirige sur sa joue, la main qui se relâche, cible visée, pas manquée. « T’as été un putain de connard de rien me dire et de me regarder en face alors que toi et Reese vous vous êtes bien foutus de ma gueule. Je t’en veux et je t’en voudrai sûrement pour longtemps encore parce que j’avais une confiance aveugle en toi. » Te retourner, clope que tu sors du paquet comme réflexe, nicotine pour se détendre. Clope au bout des doigts prête à être allumée, à faire volte-face pour le regarder. Sans remords que t’en deviens, dévisager avec silence, grimace de mépris qui se peint sur le faciès. « Maintenant que ça c’est dit, on peut parler de ton père. » Le briquet que tu sors de ta poche, flamme qui calcine la cigarette pour en laisser tomber cendres. Bouffée que tu recraches, fumée grise que t’expulses en regardant ailleurs, silence qui s’immisce trop dangereusement alors que c’est l’extase procurée par ton bâton de cancer. A se sentir plus léger, ironie de ressentir le bonheur dans ce qui te tuera. « Il est revenu c’est ça ? » Nonchalant aux allures détachées, pourtant se sentir concerné, conscient que ce serait comme un cataclysme pour lui, abandonné qu’il a presque été.    


 

I'm findin' ways to articulate, the feeling I'm goin' through, I just can't say I don't love you. 'Cause I love you, yeah. It's hard for me to communicate the thoughts that I hold, but tonight I'm gon' let you know, baby let me tell the truth. Just know that I would die for you.
Revenir en haut Aller en bas
 

 where are you now ✽ farmerz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: FLORIDA UNIVERSITY :: Dunkin-
Sauter vers: